Tags Posts tagged with "Solidarité"

Solidarité

5 3

La porte du changement

Dans un même élan de solidarité qu’à Berlin, la décision de faire flotter le drapeau israélien au sommet d’une tour de l’Hôtel de Ville de Rotterdam a été prise par son maire d’origine marocaine, né Musulman, Ahmed Abutaleb. Elle est d’autant plus osée et à valeur pédagogique d’exemple que la Ville comporte une forte minorité musulmane, que son Maire n’hésite jamais à prendre à revers pour son silence face au terrorisme, d’où qu’il vienne.

Il a, semble t-il, fallu bien des échanges entre les divers maires de grandes villes européennes, avant que la Mairie de Paris n’informe leur emboîter le pas : mardi soir à 19h 30, selon une information reçue à 16h 41 ; quoi qu’il en soit, mieux vaut tard que jamais, ceci ne retirant rien à l’impact incitatif au terrorisme contenu dans le maintien de la Conférence de Paris, dimanche 15 janvier 2017, sans la présence d’aucun décideur israélien. 
Eclairer la Porte de Brandebourg aux couleurs du drapeau israélien, à la suite de l’attentat terroriste de dimanche à Jérusalem est un petit pas pour ceux qui l’ont décidé, mais un grand pas vers un processus de changement dans la conscience de la globalité d’un seul et même terrorisme (aux variables de terrain près) et un important geste de solidarité. 

L’éclairage de la Porte de Brandebourg aux couleurs du drapeau israélien prend les contours d’une véritable cérémonie : en effet, Israël entre dans la famille des Nations. Jusqu’à présent,dans l’opinion publique occidentale et principalement dans la tête de ses élites influentes, Israël a été perçu et dénoncé comme la cause du terrorisme. Cela s’est, épisodiquement, illustré à travers des éditoriaux ou de la part de personnalités, telles que l’ancien Président américain Jimmy Carter (caricature annonciatrice du règne du Pharaon Obama durant 8 longues années) et la Ministre des Affaires étrangères suédoise,Margot Wallstrom (qui n’est même plus reçue en Israël, quand bien même elle ferait le déplacement), à la suite des attentats en Europe. Le drapeau israélien sur l’un des plus importants symboles de l’Allemagne (réunifiée), change, d’une certaine manière le tableau général.

Le drapeau israélien hissé au sommet de l’Hôtel de Ville de Rotterdam, par son maire Musulman d’origne marocaine Ahmed Abutaleb

Est-ce que cela représente aussi un pas en avant vers une prise de conscience? Probablement. Parce qu’au cours de ces dernières années, l’Europe a également traversé un certain changement. Jusqu’à il y a un peu moins d’une décennie -Israël était perçu – à la fois dans les commentaires et les sondages de son opinion publique – comme l’une des pires menaces contre la paix mondiale. Il s’agissait d’un voile de fausse conscience, le produit fini d’une propagande empoisonnée, mais victorieuse.

Mais quelque chose est en train de changer. Les Européens qui ne sont, pourtant, pas impliqués dans aucune forme « d’occupation », ni d’oppression, deviennent les principales victimes et cibles du terrorisme. Bruxelles, Paris, Nice et Berlin ont rejoint Madrid et Londres, en tant que cibles du djihad. Les Européens sont effrayés par la radicalisation d’une partie des Musulmans, dont beaucoup vivent parmi eux. Ils continuent d’être incapables de concevoir que ce n’est pas « l’occupation » qui provoque la terreur en Israël. Mais certains commencent à comprendre.

 

Brandenburg Gate, Monday. Israel is entering the family of nations (Photo: AFP)

La Porte de Brandenbourg, lundi. Israël entre symboliquement dans la famille des Nations (Photo: AFP)

La Porte de Brandebourg est un symbole fort de paix et de guerre. Elle a servi à tout le monde. Sa construction a été commanditée par le Roi Frédéric Wilhem II de Prusse,en tant que symbole de victoire et de paix, a traversé différents changements, elle a aussi été utilisée par les Nazis, comme un symbole de gouvernement et s’est transformée en partie du Rideau de Fer entre l’Est et l’Ouest et les deux zones de Berlin, durant l’ère communiste, jusqu’à ce que le Mur ne soit détruit.

Il n’y a pas un seul touriste à Berlin qui ne s’est pas rendu en visite devant cet énorme monument au cœur de la ville. La France a son Arc de Triomphe de l’Etoile, l’Allemagne a la Porte de Brandebourg.

Au cours de la dernière décennie, Berlin est devenue une ville cosmopolite. Une ville ayant une atmosphère de liberté et de paix entre les nations. Mais comme cd’autres villes d’Europe, Berlin a aussi ses ghettos de Musulmans avec des mosquées qui nourrissent la radicalisation, avec des jeunes -les seconde et troisième générations d’immigrés – qui sont partiellement affligés par le fléau d’un antisémitisme flagrant et par l’absence de toute volonté d’adopter les valeurs occidentales.

L’Université allemande souffre des mêmes symptômes de ces fameuses maladies propagées par le courant antisioniste, qui accentuent le gouffre entre les élites universitaires et le gouvernement politique, dont l’attitude envers Israël est bien plus digne et positive. Quoi qu’il en soit, nous devons accueillir avec émotion ce geste symbolique d’un drapeau israélien illuminant la Porte de Brandebourg, à la suite de l’attentat terroriste de dimanche à Jérusalem. C’est un petit pas pour les décideurs politiques qui en ont accepté l’idée, au même titre que lors de l’attentat de Nice en France. Il facilité le processus de changement dans la conscience collective. C’est,en tout cas, une importante démonstration de solidarité.

Ben-Dror Yemini |Publié le :  10.01.17 , 10:52
Adaptation : Marc Brzustowski

1 2
Un acacia du Negev/Photo Wikipédia

Il a été démontré récemment que des arbres peuvent communiquer entre eux, du moins quand leur survie est en jeu.

Un scientifique a fait cette découverte, lors d’une étude sur les cas de mortalité importante constatée dans des élevages en Afrique du sud.

Dans ce pays existent des élevages d’antilopes, appelées koudous, et plusieurs d’entre elles ont été retrouvées mortes de manière inexpliquée dans leur enclos. En cette période de grande sécheresse, l’herbe est rare, et pratiquement la seule nourriture qui reste, ce sont les feuilles d’acacias dont se nourrissent volontiers ces antilopes.

Devant le peu de pistes concernant ces morts incompréhensibles, le scientifique a l’idée d’observer l’estomac d’un koudou mort; or il constate la présence de feuilles d’acacias non digérées, comme si la fermentation normale n’avait pas eu lieu.
  Après examen des feuilles, il est relevé un taux anormalement haut de tanin, substance produite par les feuilles d’arbres pour se protéger en général de microbes et autres parasites. C’est ce tanin qui a empêché la fermentation et la digestion des feuilles. Mais pour quelle raison les acacias se sont-ils mis à produire ce tanin toxique?

Y a-t-il un lien avec le fait que les antilopes n’ayant que des acacias à manger, elles ont fait subir une forte pression sur ces arbres, avec peut-être une nécessité de se défendre pour les acacias? Ceux-ci se sentant en danger, ont-ils modifié la teneur chimique de leur sève? Les scientifiques, pour prouver et tester cette théorie, ont mimé l’agression des koudous en fouettant avec des cannes les branches d’arbres. Quelques heures après, l’analyse démontre bien que la teneur en tanin des feuilles a fortement augmenté.

Dans la nature, le koudou serait allé manger ailleurs, et ne se serait pas acharné sur un acacia aux feuilles amères; mais dans un enclos, il n’a pas eu le choix. Et donc sa nourriture l’a empoisonné.

Ce fait de défense des arbres, est déjà assez frappant et en un sens extraordinaire, mais ce n’est pas tout.

En fait, notre scientifique a une autre intuition: il prend un petit sac en plastique et le noue autour de l’extrémité d’une branche. Après quelques temps, il vient avec une seringue, pique à travers le sac et aspire l’air contenu. 

Après une analyse de cet air, il constate une forte concentration de phéromones, un gaz volatil. Les acacias stressés émettent une forte quantité de ces gaz; ceux-ci, poussés par les vents, entrent en contact avec d’autres arbres à proximité, qui modifient alors également la teneur en tanin de leurs feuilles.

L’arbre en danger se défend en modifiant la composition chimique de ses feuilles, mais il communique également ce danger à ses congénères acacias.

Les Indiens d’Amérique disent que les arbres se parlent, et cela devient évident après cette étude.

Mais nous-mêmes, chers amis, savons-nous communiquer avec la nature, avec les arbres et tous les animaux qui peuplent notre si belle terre?

Que communiquons-nous aux arbres et aux animaux? De la peur, de l’effroi, avons-nous de la tendresse pour cette terre?

Il ne s’agit pas évidemment d’être des rêveurs, des romantiques avec des sentiments surannés.

Regardons les arbres comme des amis, tellement anciens; ils ont toujours été là, ils nous ont toujours aidés, protégés. Ce sont nos plus vieux et nos plus fidèles amis, pouvons-nous avoir de temps en temps un sentiment d’affection pour eux? Ne serait-ce que de temps en temps, oui parfois, n’oubliez pas de leur dire merci.

Relations et Connaissance de soi

0 0
Israël a offert 117 tables résistantes aux séismes à trois écoles de Tainan (Taïwan). Une démonstration de solidarité auprès d’un pays qui commémore les 117 victimes des secousses mortelles de février dernier. Ces équipements sont aussi un cadeau à l’occasion de la fête d’indépendance taïwanaise, qui aura lieu le 10 octobre.

Le représentant israélien à Taïwan, Asher Yarden, a d’ailleurs annulé la célébration de la fête d’indépendance israélienne en mai dernier pour dégager un budget suffisant pour les tables en question.

“Les relations entre Israël et Taïwan sont fortes et amicales.” a déclaré Asher Yarden auprès de la Taïwan Central News Agency, “Cela faisait sens d’utiliser le budget de notre réception nationale pour le bien-être de Tainan et ses citoyens.”

Tainan est la ville qui a connu le plus de dégâts suite au tremblement de terre. Les tables ont été conçues par les designers Ido Bruno et Arthur Brutter, au sein du département de design industriel de l’Académie Belazel de Jérusalem.

Des élèves de primaire ont en retour écrit des cartes de remerciements au bureau économique et culturel israélien.

Traduit et adapté depuis : http://www.israel21c.org/israel-donates-117-earthquake-resistant-tables-to-taiwan/

IsraelValley

2 4

 

 

Dans tout le Proche-Orient, particulièrement en Syrie et en Irak, les chrétiens sont une des cibles privilégiées des mouvements djihadistes . À Maaloula ou à Mossoul, ils sont assassinés, persécutés, expulsés de chez eux, forcés d’abjurer leur foi ou encore soumis à des impôts spécifiques.
 
Le BNVCA qui a décidé de  les soutenir appelle à rejoindre la manifestation en faveur des Chrétiens d’Orient, organisée à l’inititiative de Mr Claude COASGUEN député maire,ancien ministre, le mercredi 20 mai 2015 à 18 h, devant la Mairie du 16eme arrondissement de Paris 71 rue Henri Martin.(métro La Pompe)
 
—————
 

L’appel de Goasguen: «Les Chrétiens d’Orient ne sont pas condamnés à l’exode»

 
 

Le député-maire du XVIè arrondissement veut créer « une prise de conscience permanente sur le sort des chrétiens d’Orient ». Photo © AFP

Sursaut. Claude Goasguen le député-maire du XVIè arrondissement de Paris, organise cet après-midi à 18h avec des représentants de toute confession, un grand rassemblement de soutien aux chrétiens d’Orient. Il lance un cri d’alarme et souhaite mobiliser toute la population française. Entretien.

Claude Goasguen lance un appel et annonce qu’une banderole de soutien aux chrétiens d’Orient sera déployée sur la façade de la mairie du XVIè pour créer un sursaut dans l’opinion publique. Des personnalités telles que Mgr Luigi Ventura, Nonce apostolique en France, Haïm Korsia, Grand Rabbin de France, Anouar Kbibech, vice-président du Conseil Français du Culte Musulman (CFCM), Mgr Pascal Gollnisch, directeur général de l’œuvre d’Orient, Patrick Karam, président de la Coordination Chrétiens d’Orient en Danger, le Père Anis Hanna, prêtre irakien syriaque catholique et dominicain ou encore Mgr Athanasios, évêque de l’Eglise Copte Orthodoxe de France, ont répondu présent.

Pourquoi lancez-vous un appel cet après-midi ?

Il y a un constat : plus personne ne parle des chrétiens d’orient. On parle des conflits entre chiites et sunnites, on parle des difficultés pour les gouvernements à trouver des solutions aux conflits armés dans le monde mais le sort des chrétiens d’Orient a disparu ! Je lance un appel car il faut aller au-delà des solutions humanitaires, qui permettent de faire des discours mais s’arrêtent trop souvent aux mots. Il faut montrer à la population française et européenne que la situation des chrétiens d’orient, ce n’est pas une petite affaire, ce sont des centaines de milliers d’hommes en déshérence ! On parle beaucoup de respect de la diversité en France. Paradoxalement, le respect de la diversité que ces personnes incarnent en Orient leur est refusé. On ne peut se résigner à accepter que seuls les musulmans ont le droit de cité dans ces pays du monde. L’action de la France aujourd’hui n’est pas suffisante. Je déplore aussi que les gouvernements prennent l’habitude de saisir l’Onu qui ne fait rien. Il y a une conséquence : désormais quand il y a des massacres de Chrétiens d’Orient, tout le monde trouve ça normal. Si on ne rappelle pas le problème, les choses ne se règleront pas. Beaucoup de gens ont répondu à notre appel. Je souhaite que cet appel soit élargi et reproduit partout en France et hors de nos frontières.

Pour vous, le gouvernement et l’UMP n’en font pas assez ?

C’est général. Le gouvernement est complètement perdu après avoir pris position de manière radicale sur le dossier syrien. Les réponses de Laurent Fabius peuvent être intéressantes mais il n’apporte pas de véritables propositions pour l’avenir. Précisément, la solution n’est pas d’accueillir ces populations chez nous. Il faut que les Chrétiens d’Orient puissent rester dans leurs territoires en Orient. C’est la seule véritable solution pour l’avenir. Je regrette que rien ne soit fait en ce sens. Il faut alerter la population et montrer qu’on ne doit pas se résigner sur ce sujet. Ce serait la pire des choses. On a accueilli des chrétiens syriens chez nous, qui vivent aujourd’hui pour la plupart à Sarcelles. Le maire de Sarcelles ne peut pas accueillir tous les chrétiens syriens. Ce n’est pas une solution durable.  J’insiste, il faut arrêter de croire que les Chrétiens d’Orient doivent quitter leur pays. Ces derniers sont confrontés à un dilemme insupportable : soit ils s’en vont sans être sûrs de revenir, soit ils restent et sont massacrés. C’est intolérable.  Aidons-les à vivre en paix chez eux. Le sort des chrétiens d’Orient sera un sujet majeur de la politique à venir. L’enjeu n’a pas de couleur politique. Il nous engage tous.

Vous pointez du doigt le manque d’intérêt du gouvernement et de la communauté internationale sur le sujet…

Malheureusement, la détresse des chrétiens d’Orient n’est pas la préoccupation majeure du gouvernement. Depuis plusieurs mois, ce sujet est relégué au second plan derrière les combats, les luttes armées et les massacres dont on ne nomme plus les victimes. Le problème est que la France combat Bachar Al-Assad en soutenant des djihadistes, qui sont tout aussi nocifs contre les chrétiens que Daesh. Le quai d’Orsay fait  désormais ce qu’il peut pour essayer d’apaiser la situation mais ce n’est que de la diplomatie. Les résolutions et les aides de l’Onu sont des vœux pieux. Je m’interroge par ailleurs,  les chrétiens sont-ils privilégiés dans l’aide internationale accordée ? Pas sûr.

J’aimerais qu’un jour on ait une explication sur le rôle de la Turquie dans les divers conflits qui touchent les chrétiens en Orient. A qui Daesch vend du pétrole ? L’argent et les armes de Daesch ne viennent pas de la manne céleste. On n’a aucune réponse. On n’en sait rien. Toutes ces questions sont intrinsèquement liées au sort des chrétiens. Nous sommes en droit de demander des explications.

Quels moyens utiliserez-vous pour maintenir la pression sur le monde politique et sur la société ?

Je vais demander à ce que les mairies de tout bord s’engagent. Nous allons afficher une banderole sur la mairie du XVIè arrondissement de Paris qui rappellera en permanence à ceux qui passent devant, que les chrétiens d’orient existent et sont menacés. Il faut qu’Anne Hidalgo et la mairie de Paris fassent de même. Nous devons mobiliser le plus grand nombre de compatriotes pour qu’il y ait un sursaut, une véritable prise de conscience permanente. Ce sujet engage la crédibilité de la France à l’égard du monde et de l’Europe. Ce combat que nous menons est difficile, mais vous savez, les combats les plus difficiles sont souvent les plus intéressants. D’ailleurs, nous devons dès aujourd’hui nous mettre au travail pour préparer la restructuration du Moyen Orient. Elle ne concerne pas uniquement les chrétiens même s’ils doivent occuper toute leur place. Il ne faut pas qu’on considère qu’ils sont partis. C’est trop facile.

Vous pensez que cette initiative peut réellement faire changer les choses ?

Je ferai de mon mieux pour convaincre le plus grand nombre de Français et d’élus de tout bord politique.  C’est le sens de notre appel cet après-midi où seront présents des représentants de toutes les religions, des élus de droite et de gauche, des représentants d’associations très diverses. Pour faire bouger les lignes, il ne faut pas que cet évènement soit une unique manifestation. Ce mouvement doit faire des émules. Vous pouvez compter sur moi pour le rappeler en permanence au gouvernement à l’Assemblée Nationale. Les Français que je rencontre sont satisfaits qu’on en parle et veulent se mobiliser. Je dis aussi aux croyants qui sont très mobilisés pour aider les chrétiens d’Orient, que la prière ne suffit pas. Il faut agir. Le pape François a en ce sens tenu des discours très forts. Il faut poser le sujet dans des termes politiques.

valeursactuelles.com