Pourquoi l’ambassade américaine est encore à Tel Aviv ? ©

Pourquoi l’ambassade américaine est encore à Tel Aviv ? ©

Le président Donald Trump était prêt à annoncer le déménagement de l’ambassade des États-Unis en Israël, de Tel-Aviv à Jérusalem, une minute après son investiture le mois dernier, a déclaré le sénateur junior Bob Corker, le président du Comité des relations extérieures du Sénat, dans une interview cette semaine.

Corker, président du comité des relations étrangères du Sénat, a déclaré à la journaliste Susan B. Glasser que lorsqu’il a été interviewé fin novembre pour le poste de secrétaire d’État, il a eu l’impression que le déplacement de l’ambassade allait être le premier geste marquant de l’Administration Trump. 

« Ils étaient prêts à déplacer l’ambassade à 12h01 le 20 janvier, peut-être 12 et 30 secondes », a déclaré Corker, expliquant pourquoi il pense que cela ne s’est pas produit.

US Sen. Bob Corker (R-TN). Photo: Alchetron.

Le sénateur Bob Corker (R-TN). Photo: Alchetron.


«À ce moment-là, la question a été de savoir ce qu’Israël en pense vraiment ? L’état hébreu n’ jamais eu de relations plus étroites avec le monde arabe. Je veux dire, c’est vrai que l’accord avec l’Iran … ce n’est pas exactement le genre d’accord que nous devrions avoir conclu … Mais l’un des points positifs de cet accord avec l’Iran est d’avoir permis de rapprocher la communauté arabe d’Israël … Donc, quand vous avez une situation comme celle-là, la question se pose, s’il est vraiment dans votre intérêt de détruire cette alliance qui est sans précédent et d’un bénéfice réel ? « 

Corker a ensuite pointé le fait qu’à son avis, Israël est maintenant « prêt … à ce que l’ambassade se déplace à Jérusalem », et que cela « peut attendre que la nomination de l’Ambassadeur-désigné David Friedman] soit confirmée, pour faire des pas supplémentaires dans ce sens.

Cependant, a-t-il dit: «Je pense qu’ils doivent communiquer avec le monde arabe sur ce point, et les rassurer sur le fait que cela ne veut pas dire renoncer ou infirmer d’aucune façon, la solution à deux États. Et il y a beaucoup de communication à faire là-dessus. « 

Résultat de recherche d'images pour "roi hussein de jordanie et trump"Parmi les dirigeants arabes, Corker a rappelé alors que le roi Abdullah de Jordanie, était à Washington la semaine dernière.

Corker a appelé le roi Abdallah « une sorte de Henry Kissinger de cette partie du monde », et déclaré que « tout ce qui va dans le sens d’une claque  » à la solution de deux États, pour Israël et les Palestiniens « , pourrait être considéré comme sa propre mise au tapis. « C’est pourquoi, a déclaré M. Corker, tout ce qui concerne l’ambassade doit être » communiqué correctement « et préparé à l’avance.

Ruthie Blum – Algemeiner – traduction JForum

5 commentaires

  1. Le monde entier sait très bien que l’idée même de deux Etats (ennemis) placés côte à côte et ayant une capitale en commun se révèle être le résultat d’esprits dérangés (et ils sont nombreux hélas) et donc se révèle être absolument impossible. Et l’Histoire nous en a informés à diverses reprises.

    Si ce peuple inventé d’arabes « palestiniens » né d’une imposture créée par l’Arabie saoudite et certains pays européens se réclame d’un territoire, celui-ci ne peut que se trouver en Jordanie. Par conséquent, les centaines de millions alloués chaque année aux imposteurs « palestiniens » par divers Etats du monde doivent trouver un autre destinataire en la personne du Roi de Jordanie, toujours à court d’argent. Je suis persuadée qu’il saura s’en montrer reconnaissant en accueillant avec bienveillance ses frères comme il se doit. Les Etats donateurs (USA, Europe) doivent se montrer particulièrement fermes et persuasifs face à la Jordanie et aux habitants de la Bande de Gaza et de la Judée-Samarie qui trouveront en Jordanie maison et travail (cela fait partie du deal).

  2. Déplacer une ambassade US prend beaucoup de temps: il faut trouver un nouveau bâtiment ou trouver un terrain et construire un bâtiment, sécuriser le bâtiment et ses accès, y installer de grandes oreilles, y mettre un réseau informatique sécurisé, etc. etc. Il faudra plusieurs mois une fois la décision aura été prise.

    • Le premier problème est que la promesse a été faite, mais la décision n’a, à ce jour, toujours pas été prise devant l’ampleur des bouleversements géopolitiques et non pour une question de dénivellement de la rue ou de hauteur des murs… Et le terrain préexiste depuis les années 1990.

  3. Pourquoi une pieuvre aux dix mille tentacules s’en prend-elle toujours a Israel et non point aux gros fumiers de palestiniens?

    Pourquoi faudrait-il créer un état palestinien, chose qui signe notre SUICIDE COLLECTIF pour pouvoir avoir des « liens étroits » avec le monde arabe ? Que le monde arabe demeure donc sans aucun rapport avec nous et que nous soyons débarrassé de la métastase palestinienne de Judée Samarie avec l’adénome Abbas a tète purulente ! Et que Jérusalem soit notre capitale reconnue avec l’ambassade américaine a JERUSALEM ENFIN !!!

    Car a ce compte la vos considérations mal placées consiste a devoir crever en Israel a petit feu pour que notre cadavre soit honoré par le monde arabe……cela revient au même que de dire ce qui est écrit ici !

    Que nous ayons de très mauvais rapport avec le monde arabe en conservant TOUT NOTRE PAYS et en ayant Jérusalem pour Capitale actuelle est préférable car au moins l’Etat Juif vivra même si on nous fait la gueule….

    Par contre , choisir de crever a petit feu pour donner la moitie de notre pays ET NOTRE CAPITALE pour faire dessus la capitale d’un Etat POURRI palestinien afin d’obtenir des « liens étroits » entre le monde arabe et notre INEXORABLE AGONIE est absurde !

Déposer un commentaire