Pour qui voter ? Meyer Habib ou pour l’antisionisme ?©

Pour qui voter ? Meyer Habib ou pour l’antisionisme ?©

C’est la question à peine caricaturale qui se pose moins de 48 heures avant le 2ème tour des élections législatives dans la 8ème circonscription des Français de l’étranger, qui verra s’opposer Meyer Habib (UDI/LR) à Florence Drory (La République en Marche).

Indépendamment d’une certaine aptitude de la candidate de la majorité présidentielle à la mythomanie, Florence Drory – ainsi que sa chargée de communication en Italie Emmanuelle Desmazure –  ont fait l’objet ces derniers jours, notamment sur les réseaux sociaux, de reproches sur leurs positions sur les Palestiniens et les Israel.

C’est ainsi que le député sortant Meyer Habib a dénoncé à deux reprises les cautions fictives que sa rivale prétendait avoir reçues.

« PATHETIQUE : MADAME PAVAUX-DRORY S’INVENTE DES SOUTIENS!

Hier, Mme Pavaux-Drory a publié un post Facebook, dans lequel elle se targue d’avoir le soutien de Gérard Pullicino et Alexandre Arcady.

Gérard Pullicino, un ami de quarante ans, a été scandalisé qu’on instrumentalise son nom et m’a dit qu’il cherchait à la joindre au plus vite pour qu’elle retire son nom .

Quant à Alexandre Arcady, également un ami de longue date, il était stupéfait au téléphone et m’a certifié qu’il ne connaissait même pas le nom de Mme Pavaux-Drory.

Il s’est finalement souvenu d’un vague appel de Jack Lang, directeur de l’Institut du Monde arabe et, à ses heures perdues, de la campagne de Mme Pavaux-Drory. Je la mets au défi d’avoir un soutien signé de sa part.

Pathétique. Madame Pavaux-Drory, vous terminez bien lamentablement votre non campagne! »

 

                     

BREAKING NEWS : MADAME PAVAUX-DRORY S’INVENTE DES SOUTIENS – SUITE

Après Alexandre Arcady et Gérard Pullicino, c’est au tour d’Elie Chouraqui de se désolidariser.

Si le réalisateur de « Ô Jerusalem » a effectivement soutenu « En Marche », en aucun cas la candidate appuyée par Charles Enderlin.

Ça continue..

 

Inventions qui rendent d’autant plus croustillants les reproches qui ont été faits à Meyer Habib, qui « n’hésite pas à mobiliser Benyamin Netanyahou et les rabbins, dont le Grand rabbin d’Israël, pour être réélu », dixit, ainsi, Claude Askolovitch (CF.Il y a 613 commandements dans la Torah, aucun ne stipule que Meyer Habib doit rester député).

Rappelons que Claude Askolovitch est ce journaliste si clairvoyant, qui préférait parler de paranoïa de la communauté juive plutôt que de faits, scepticisme le faisant douter de l’antisémitisme évident de l’assassinat de Sarah Halimi (CF.Cette vieille dame assassinée qui panique la communauté juive et dont on parle peu).

Passons et ne soyons pas mesquins. Et revenons aux législatives.

On nous en voudra pas de résumer ainsi cette histoire de soutiens : il vaut tout de même mieux avoir celui de Benyamin Netanyahou, que des soutiens qui n’existent pas.

En parlant de soutiens, précisons celui, bien réel, de Charles Enderlin à la candidate d’En Marche.

Les soutiens, c’est comme les mots. On est responsable de ce que l’on dit, pas de ce que les gens comprennent.

Ne soyons donc pas rancuniers envers Florence Drory pour la caution que lui apporte le journaliste (il l’est encore ?) Charles Enderlin.

Charles Enderlin, dont le professionnalisme a cédé le pas le jour où il a pris parti contre Israël.

Charles Enderlin, au sujet duquel Meyer Habib a déclaré le 15 juin, lors du débat l’opposant à Florence Drory:

« Je préfère de loin le soutien des rabbins que celui d’Enderlin dont le reportage Al-Dura a servi de prétexte pour décapiter un journaliste juif  »

 

 

 

L’image contient peut-être : 3 personnes

 

Curieuse allusion de Charles Enderlin à la notion de laïcité à laquelle il semble recourir pour déplorer que « les rabbins demandent de voter Habib. »

Nous imaginons que lorsque « les rabbins » ont appelé à voter contre Marine Le Pen au deuxième tour des élections présidentielles, cette intrusion d’institutions religieuses l’a choqué tout autant…

Passons sur l’ironie d’Enderlin déplorant que l’équipe de Meyer Habib n’ait pas pensé à traduire la vidéo.

Il semble croire que c’est péché pour Meyer Habib d’avoir des soutiens en Israël, alors qu’Israël fait partie de la circonscription qu’il est amené à représenter s’il est réélu.

Toujours en parlant de soutiens, évoquons le cas d’Emmanuelle Desmazure, de l’équipe de campagne de Florence Drory.

Le journal JSS a attiré l’attention sur l’empathie marquée de la militante d’En Marche pour les Palestiniens.

Ainsi, de rappeler qu’elle a exprimé son soutien par la signature d’une pétition d’Avaaz.

Nous reprenons les captures d’écran produites par JSS « Exclu.: la porte-parole de Florence Drory en Italie milite pour BDS ! »

demazure

av

 

VZ

Le texte, pour qui connaît un peu les entreprises de boycottage d’Israël évoque aussi tôt celui du mouvement Boycott Désinvestissement Sanctions (BDS).

Pleurons sur les Palestiniens et boycottons les produits issus des « colonies » pour punir Israël, c’est un peu gênant de la part de la porte-parole de la candidate appelée à représenter notamment Israël.

Pour ceux qui croiraient encore qu’il existe une différence entre antisionisme et antisémitisme, évoquons les autres indignations de la militante.

Comme Charles Enderlin, comme Claude Askolovitch, elle s’est dite à plusieurs reprises très choquée de la nature des soutiens à Meyer Habib.

Pourquoi le Premier Ministre israélien a t- il ainsi apporté son soutien au candidat ?

Ma foi, peut-être parce qu’Israël, encore une fois, fait partie des pays de la 8ème circonscription des Français de l’étranger.

Qu’il est normal qu’après tout le travail effectué par Meyer Habib on se soucie d’avoir un retour et des échos dudit travail effectué là-bas….

C’est très gênant cette gêne affichée dès lors que l’on évoque les relations d’un homme politique avec le CRIF.

On nous donne l’impression qu’il fait ainsi partie d’une secte, d’un …lobby juif, qui le priverait de toute capacité de jugement.

Le « malaise » ressenti par les soutiens et cautions de  Florence Drory aurait-il été le même si, aux lieux et place de Benyamin Netanyahou, la caution serait venu d’un état non israélien ?

Décidément. On a beau être habitué, nous sommes toujours aussi déroutés lorsque les mots « juif » et « Israel » entrent dans les paramètres, tant ils dérèglent l’horloge du raisonnement humain qui perd tout bon sens et toute équité.

 

1

2

 

Laissons, maintenant, les soutiens de Florence Drory et intéressons-nous plutôt au profil de celle-ci.

Meyer Habib a le premier évoqué le fait que sa rivale est « ouvertement anti-religieuse, pro-palestinienne, soutenue par le journaliste Charles Enderlin. »

Résultat de recherche d'images pour "florence pavaux drory palestine"

 

Les faits lui donnent hélas raison.

Hors cette fameuse capture d’écran d’un article du 16 novembre 2016, qui circule désormais sur toute la toile, évoquant le partenariat conclu par la délégation socialiste des Hauts-de-Seine en Israël et en Palestine avec les partis de l’internationale socialiste : le Fatah pour la Palestine et le Meretz pour Israël – alors que Florence Drory était le numéro 1 du Parti Socialiste en Israël,

L’image contient peut-être : 5 personnes, personnes souriantes, texte et intérieur

Photo empruntée à Guy Millière dans son article sur DREUZ INFOS (Source : DREUZ

 

 

Guy Millière rappelle que la rivale de Meyer Habib

« a, en 2014, fait liste commune avec son amie Chantal, épouse d’Anwar Abu Eisheh, cadre de l’Organisation de Libération de la Palestine depuis les années Yasser Arafat, ministre de Mahmoud Abbas, négationniste, terroriste, criminel contre l’humanité.(…)

Elle est soutenue par Charles Enderlin, l’homme de l’affaire al-Dura, par Claude Askolovitch, le dhimmi anti-juif fasciné par l’islam, par Gérard Collomb, grâce à qui un Institut français de culture musulmane placé au service de l’islamisation de la France va voir le jour à Lyon.

Elle a travaillé avec François Mitterrand et avec Jack Lang, qui, à la tête de l’Institut du monde arabe, banalise le terrorisme anti-juif et prépare un musée de “Palestine” pour le moment où la “Palestine” sera “libre”.

(Source : DREUZ) 

et de conclure :

« Il serait inadmissible qu’une femme aussi proche de Mahmoud Abbas entre à l’Assemblée nationale et que, par elle, Mahmoud Abbas ait un porte-voix à l’Assemblée nationale »

 

Oui, en effet, ce serait intolérable.

Franny Fisher pour JFORUM

3 commentaires

  1. Le choix était entre une chèvre pro palestinienne et un chameau pro-israelien.
    La chèvre a été éliminée, on reste avec le chameau pour nous représenter.
    On va pas non plus faire la fete…

  2. Le clou de cet article, c’est le dernier texte, celui de Guy Millière qui résume à lui tout seul la mise en garde
    sur ce dernier vote législatif.
    Nous n’allons pas voter pour une anti-israélienne ?
    Gardon notre Meyer à l’Assemblée Nationale et soutenons-le jusqu’au bout.

  3. Comme beaucoup de candidat de En marche Mme Drori se fiche complètement des préoccupations locales et en l’espèce des franco israéliens. Par contre rappelons nous de toutes les avancées obtenus grace au travail de Meyer Habibm, reconnaissance des diplômes, permis de conduire, ect.. Donc dimanche 18 juin il faut reconduire Meyer Habib comme député.

Déposer un commentaire