Médias: est-il plus grave d’être con ou d’excuser la burqa?

Médias: est-il plus grave d’être con ou d’excuser la burqa?

La photographie postée sur Facebook par le journaliste norvégien à l'origine de la farce / Sindre Beyer - Facebook

Médias: est-il plus grave d’être con ou d’excuser la burqa?

2 commentaires

  1. Au début de la Burkamania à Saint-Denis, 2 femmes burkanisées (on le saura aprés) attendaient leurs conjoints de djellabistes devant la mosquée. Elles étaient assises sur le trottoir. Juste à coté de poubelles.
    2 éboueurs les ont embarquées et jetées dans la benne à ordures, croyant que c’étaient des sacs de poubelles.
    leurs maris qui venaient de sortir de la mosquée ont couru derrière le camion poubelle. Ils ont pu récupérer leurs femmes à la déchetterie. Elles croulaient sous les sacs de poubelles.

    L’histoire est comique si elle n’était pas horrible.
    Les maris ont porté plainte.
    je ne sais plus ce qu’il est advenu de cette histoire.
    En tous cas, on ne s’en lasse pas de cette histoire, dans les salle de repos et à la cantine des éboueurs.

    Même les journalistes s’étouffaient de rire en racontant cette incroyable histoire.

  2. Mais que les gens sont compliqués, on peut interdire la burqa tout simplement pour des raisons de sécurité.
    Vous ne savez pas qui est dessous ? c’est simple comme bonjour !
    En France on n’a pas le droit de dissimuler son visage, en Israël aussi d’ailleurs !

Déposer un commentaire