Macron : coloniser les banlieues, un crime contre l’humanité?

Macron : coloniser les banlieues, un crime contre l’humanité?

En Algérie, Macron dénonce la colonisation : «C’est un crime contre l’humanité».

Remarque : Avec ce dénigrement systématique, véritable « crime contre la mémoire », en particulier des Saint-Simoniens partis « éduquer » les « bons sauvages » de l’époque coloniale, en croyant leur offrir les « bienfaits de la civilisation », en radicalisant son discours de façon irresponsable, en plein débordement des banlieues, à cause d’une affaire de maintien de l’ordre qui tourne mal,

Macron offre, littéralement, les clés de l’Elysée à Marine Le Pen.

« Crime contre la mémoire » et usage délibérément inapproprié des termes juridiques, puisque le « crime contre l’humanité », issu du Procès de Nuremberg, est, par définition : Im-prescriptible. Donc Macron nous dit que toute pacification des mémoires avec l’Algérie est impossible et non-souhaitable, qu’il n’y aura pas de « réconciliation » post-conflit et, expédiant parmi d’autres, que la guerre peut continuer dans nos banlieues, si les nièmes générations considèrent ne pas avoir obtenu « vengeance » ou réparations… 

 

La colonisation a été voulue et planifiée par la République, puis le Second Empire, comme un « Progrès », même si le propos est « choquant » pour les belles âmes, aujourd’hui.  La « barbarie » a largement été partagée des deux côtés, avec les massacres du FLN terroriste, les fermiers martyrisés, l’élimination systématique des opposants plus modérés, du MNA, les sévices psychologiques et physiques des soldats appelés français crucifiés sur des poteaux électriques, les parties génitales cousues dans la bouche…

Macron prend les mots et les maux les uns pour les autres, quitte à falsifier l’histoire de France et son image. Il serait plus utile derrière un guichet que de professer à tort et à travers, dans la démesure et la grandiloquence. Ou il doit présenter sa repentance à la France pour usage excessif d’un vocabulaire qu’il ne maîtrise pas. 

©JForum

Bien qu’il appelle à ne «pas balayer tout ce passé», le leader d’En Marche! estime toutefois que la France doit présenter ses «excuses à l’égard de celles et ceux vers lesquels (elle a) commis ces gestes» de «barbarie». Sa sortie a provoqué de vives réactions à droite.

Voilà une sortie qui pourrait faire couler beaucoup d’encre. En marge de son déplacement en Algérie, Emmanuel Macron a accordé une interview au média local Echorouk News. L’occasion pour lui de revenir sur un sujet encore brûlant entre les deux pays: la colonisation. «C’est un crime. C’est un crime contre l’humanité. C’est une vraie barbarie, et ça fait partie de ce passé que nous devons regarder en face en présentant aussi nos excuses à l’égard de celles et ceux vers lesquels nous avons commis ces gestes», dénonce-t-il. Des mots très forts, maisqui ne traduisent pasune condamnation sans réserve pour autant. En effet, le leader d’En marche! a tempéré ses propos dans la foulée, empruntant ce qu’il a lui-même appelé un «chemin de crête».

«En même temps, il ne faut pas balayer tout ce passé, et je ne regrette pas cela parce qu’il y a une jolie formule qui vaut pour l’Algérie: “La France a installé les Droits de l’Homme en Algérie, simplement elle a oublié de les lire”. C’est une jolie formule pour expliquer ce qu’est cette période, c’est-à-dire qu’il y a eu des crimes terribles, il y a eu de la torture, il y a eu de la barbarie – parce que la colonisation est un acte de domination et de non-reconnaissance de l’autonomie d’un peuple. Mais en même temps, je ne veux pas qu’on tombe, tout en reconnaissant ce crime, dans la culture de la culpabilisation sur laquelle on ne construit rien», a-t-il exhorté, dans une sorte de synthèse.

Le leader d’En Marche! est également revenu sur des propos qu’il avait tenus en novembre dernier, au moment de la parution de son livre Révolution: «Oui, en Algérie, il y a eu la torture, mais aussi l’émergence d’un État, de richesses, de classes moyennes, c’est la réalité de la colonisation. Il y a eu des éléments de civilisation et des éléments de barbarie», avait-il jugé, provoquant une vive polémique. «Non (je ne regrette pas ces propos), ils ont été sortis de leur contexte parce que je ne parlais pas que de l’Algérie», assure-t-il aujourd’hui. Avant de toutefois demander à ce qu’on ne lise pas ses propos «comme des éléments qui nient le fait de la colonisation et sa barbarie: si certains l’ont vu comme tel, je m’en excuse auprès d’eux».

FN et LR réagissent

Plusieurs responsables politiques ont vivement réagi au lendemain de la mise en ligne de cette interview. François Fillon a jugé ces propos «indignes d’un candidat à la présidence de la République». «Opposer les Français, ressortir ces histoires pour diviser, pour remobiliser, je vois bien les soucis électoraux qu’il y a derrière tout ça. Ce n’est pas digne d’un chef d’Etat d’aller agiter des cicatrices qui sont encore très douloureuses», a pour sa part lancé Jean-Pierre Raffarin sur BFMTV.

Le député LR Gérald Darmanin, un proche de l’ancien président Sarkozy, y est également allé de son commentaire sur Twitter.

Honte à @EmmanuelMacron qui insulte la France à l’étranger : « la colonisation de la France était un crime contre l’humanité »

«Macron, le candidat des élites, des banques, des médias et… de la repentance», a fustigé la députée FN Marion Maréchal-Le Pen, sur Twitter.

, le candidat des élites, des banques, des médias et… de la repentance ! http://lelab.europe1.fr/a-alger-emmanuel-macron-qualifie-la-colonisation-francaise-de-crime-contre-lhumanite-2979101 

Photo published for À Alger, Emmanuel Macron qualifie la colonisation française de "crime contre l’humanité" - Le Lab...

À Alger, Emmanuel Macron qualifie la colonisation française de « crime contre l’humanité » – Le Lab…

À Alger, Macron qualifie la colonisation française de « crime contre l’humanité ». 

lelab.europe1.fr

«Non content de vouloir la dissoudre dans le grand bain mondialiste, Macron dénigre la France à l’étranger. Et il aspire à la présider?», a réagi le sénateur frontiste David Rachline.

Non content de vouloir la dissoudre dans le grand bain mondialiste, dénigre la France à l’étranger. Et il aspire à la présider ?

» VIDÉO – Voir l’intégralité de l’interview:


 

10 commentaires

  1. C’est très bien d’avoir dit cela mais à condition de dire aussi que la colonisation de l’Espagne par les Arabe a été un crime de l’humanité, de même nature, au lieu de nous nous chanter les merveilles de l’Espagne musulmane qui a apporté la civilisation, arts, sciences et tolérance, à une Europe sauvage. Une Espagne ou les trois religions monothéistes se tenaient la main et roucoulaient ensemble!!! Mais l’Espagne wisigothique, conquise par les Arabes, n’était pas une terre inculte et aride. C’est sans doute cette culture qui a permis aux arabes de « briller ». D’ailleurs, trouve-t-on l’équivalent artistique dans le Maghreb de ce que l’on trouve en Espagne??????????
    Et que dire des Turcs qui sont comme des coucous. Ils se sont installés sur des terres étrangères et y sont restés. La plupart des historiens français admirent dans l’empire ottoman ce qu’ils vomissent dans leur propre histoire. La France a besoin d’une psychanalyse de groupe.

  2. Mine de rien Macron vient de déclarer que tous les « Pieds Noirs » , les « Harkis » et les militaires français sont des criminels barbares qui ont colonisés l’Algérie; les électeurs apprécieront en renvoyant cet énarque stupide à ses études tronquées et son absence de culture historique; mais, le pire c’est que Macron inverse les rôles car les véritables barbares sont les barbares qui, depuis plus de 800 ans, écumaient les mers pour piller les navires marchands et faisaient des incursions dans nos pays pour voler et détruire les biens; ils ont également kidnappé plus d’un million d’ hommes , de femmes et d’ enfants pour en faire des esclaves et des prostituées dans leurs harems; c’était pour mettre un terme à ces agissements insupportables que les pays Européens sont partis mettre de l’ordre en Algérie et apporter la civilisation à ces barbares.

  3. Macron fait insulte à tous les harkis morts pour la France, insulte à tous les pieds-noirs, qui ont rendu prospère l’Algérie par leur travail, insulte à tous les chrétiens et juifs qui ont été chassés de ce pays qui était le leur, avec le choix: « la valise ou le cercueil ». Macron est un traître. Qu’est devenue la liberté de pensée depuis l’indépendance de l’Algérie? L’Algérie a été colonisée par les Arabes, alors que les vrais habitants étaient les Kabyles et les Juifs! Et on ne peut pas dire que les Arabes aient rendu l’Algérie prospère. Ce sont les Français qui ont donné aux juifs d’Algérie une identité citoyenne, avec le décret Crémieux en 1870. Ce sont les Français qui ont aboli les pratiques esclavagistes en Afrique du Nord. Pour des propos aussi anti-Français, Macron mériterait la Cour Martiale!

Déposer un commentaire