L’OIAC confirme l’attaque chimique en Syrie au gaz sarin

L’OIAC confirme l’attaque chimique en Syrie au gaz sarin

Un jeune homme blessé dans une attaque à la voiture piégée lancée contre des autobus évacuant des habitants et combattants rebelles de villes assiégées par le gouvernement syrien, le 15 avril 2017 George OURFALIAN (AFP)
Les différentes analyses dans quatre laboratoires, « témoignent d’une exposition au gaz sarin »

L’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) a annoncé mercredi que des tests prouvaient de manière « irréfutable » que du gaz sarin ou une substance similaire avait été utilisé lors d’une attaque chimique présumée en Syrie début avril.

Les prélèvements réalisés sur dix victimes de l’attaque sur Khan Cheikhoun (nord-ouest), qui a fait 87 morts le 4 avril, analysés dans quatre laboratoires, « témoignent d’une exposition au gaz sarin ou à une substance similaire, (…) les résultats d’analyses déjà disponibles sont irréfutables », a déclaré Ahmet Uzumcu, directeur de l’OIAC, basée à La Haye.

Source : I24 News

10 commentaires

    • Nous nous permettons ce vous signaler qu’il y a eu une élection entre-temps, depuis votre vidéo datant de la guerre de 14. Des « prétextes », alors qu’une guerre civile dure depuis 6 ans, a fait 600.000 morts, 12 millions de réfugiés, dont un paquet déboulés sur nos côtes, cela fiche un sérieux « prétexte », non? Le niveau d’inconscience de certains internautes est tout-à-fait stupéfiant, sans doute l’abus de tranquillisants…

      • ils ont suffisamment traîné avec cette guerre avant l’entrée des russes, ils ont peut être changé de gouvernement mais ils n’ont pas changé de politique, lorsque l’on déstabilise volontairement une région c’est normal qu’il y ai des guerres civil, ce ne sont que des prétextes, le reste c’est argent, ressources et géopolitique, les réfugiés des victimes collatérale, ou des esclaves, a vous de voir, en Allemagne ceux qui travail sont payé 1€ de l’heur, une main d’oeuvre vraiment bon marché pour la compétitivité industriel et cette économie allemande est prise en exemple par l’Europe.
        A votre avis pourquoi ne pas plutôt s’occuper de la Somalie ? ( ben il n’y a pas d’argent ou de ressources et politiquement une zone peut intéressante )

        • Je vomis l’anti-américanisme primaire des prédicateurs gauchistes en tout genre, ce n’est pas pour me farcir votre logorrhée d’incitateur à la haine. C’est encore un coup de la CIA pour le pétrole, c’est ça? Alors que le post souligne la culpabilité d’Assad dans un crime contre l’humanité, on vient faire sa petite propagande anti-Yankee, faut plus se gêner. Abrutissant et affligeant. On n’est pas à un meeting du NPA.

          • je ne suis pas anti-américain, je suis anti-lobbies, et les lobbies n’ont pas de nationalité, il ne font que dicter leur politique, c’est quoi mon incitation a la haine ? ( je ne l’ai pas vu venir celle la ), ils disent dans l’article que c’est bien une attaque au gaz, OK, mais aucune indication sur qui a tiré, pour rappel les armes de destructions massive en Irak, … ben, il n’y en avait pas, mais c’est la raison donnée par les US pour attaquer l’Irak.
            Je ne vois nulle part dans l’article que l’on parle d’Assad ou de l’armée Syrienne, vous déformez et niez les évidences

          • Les « lobbies »,genre, les « lobbies » sont des groupes d’intérêts et il y en a partout, à propos de tout : lobby iranien, lobby saoudien,

            Sous-entendre que les Américains déstabiliseraient Assad en mars 2011, c’est du conspirationnisme et de l’incitation à la haine : il y a eu une crise de régime avec une minorité alaouite au pouvoir et une majorité sunnite dans la rue. La suite c’est un durcissement sans intervention externe pendant longtemps, sauf les « amis » des uns et des autres à l’interne. Turcs, Saoudiens, etc.

            . Aucune « indication », c’est une commission scientifique d’enquête qui réunit des indices et les transmet à d’autres instances : quel rapport avec les Américains et vos accusations saugrenues de lobbyiste pro-Mélenchon? Les armes de Saddam, pour partie, à l’époque ont été transférées à Assad, même lobby baathiste anti-occidental et anti-juif. Assad abritait tous les djihadistes présents en Irak contre les Américains à l’époque, puis ils se sont transformés en Al Qaïda en Irak sous les ordres de Zarqawi, puis en « Daesh » sous son successeur Al-Baghdadi, entouré de lobbyistes anciens Saddamistes : c’est le lobby que tu soutiens? Les Américains sont venus te sauver les fesses en 1944, un peu de respect.Quoi qu’il en soit et hormis ce rejet des Américains, ils sont depuis l’arrivée de Trump en train de reprendre du poil de bête, appuient les Kurdes, le seul peuple à combattre sérieusement le djihadisme en face, bien plus que le Syrien qui les a fait sortir de sa bouteille, et ne serait-ce que pour ça, les adorateurs de dictateurs comme Assad devraient apprendre la politesse. Tu te sers de l’exemple de l’Irak pour prétendre que peut-être Assad n’en aurait pas non plus? C’est ça? C’est de la pure desinformation au service d’une dictature qui fait 600.000 morts :

            http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/la-revolte-syrienne/20120724.OBS8079/armes-chimiques-quel-arsenal-possede-bachar-al-assad.html

            Armes chimiques : quel arsenal possède Bachar al-Assad ?

            Armes chimiques : quel arsenal possède Bachar al-Assad ?Lors d’un entrainement militaire (AFP)
            La Syrie s’est lancée il y a plusieurs années dans la production de différentes armes chimiques et biologiques, que le régime menace d’utiliser en cas d’agression. Revue.

            Publié le 25 juillet 2012 à 11h43

            Les Occidentaux et l’opposition syrienne alertent depuis plusieurs jours sur les dangers que représentent les stocks d’armes chimiques et biologiques produits par le régime d’Assad. La secrétaire d’Etat américaine elle-même s’était inquiétée lors de la dernière conférence des amis du peuple syrien de possibles mouvements des stocks opérés par le régime. Lundi, c’est le régime lui-même qui a mis en garde contre l’utilisation de ses stocks en cas d’agression extérieure.

            Difficile d’apprécier la réalité des éléments présents sur le sol syrien, leur quantité et leur mode de dissémination. Mais quelques informations sont pourtant connues, qui ne sont pas pour rassurées la communauté internationale.

            Les armes biologiques

            Selon le Nuclear Threat Initiative, peu d’informations sont en libre accès concernant les armes biologiques syriennes. « Selon des sources israéliennes et allemandes, la Syrie possède du bacille de charbon à l’origine de l’anthrax, de la toxine botulique et de la ricine », affirme le NTI qui précise que les sources américaines qualifient de « probable » les productions syriennes d’anthrax et de toxine botulique. L’agence suédoise de Défense doute de son côté des capacités de militariser ces agents biologiques.

            Les armes chimiques

            La Syrie est suspectée d’avoir les capacités militaires chimiques les plus avancées du Moyen-Orient. Des capacités fournies par l’Egypte au début des années 1970. Selon le NTI, la Syrie a depuis acquis les capacités de développer et produire des agents tels que le gaz moutarde, le gaz sarin ou l’agent neurotoxique VX. Selon la même source, ces armes sont fabriquées depuis les années 1980 et seraient localisées près de Hama, Homs et al-Safira dans la région d’Alep.

            La Syrie aurait principalement bénéficié de l’aide de l’Iran dans les dernières années pour mettre au point son arsenal et construire cinq usines chimiques pilote pour développer et produire des produits chimiques.

            Les moyens de disséminations

            Les Syriens ont également mis au point différents modes de dissémination. Damas possède en effet de nombreux missiles Scud de catégorie B et C capables de porter ces agents chimiques. L’armée syrienne était censée avoir mis fin à ses efforts visant à armer des missiles à courte portée avec des ogives chimiques après un accident en 2007. Mais en plus de ses Scud, la Syrie posséderait une quantité non négligeable de pièces d’artilleries et roquettes conçues pour transporter ces agents chimiques.

            La toxicité de ces éléments

            Selon Olivier Lepick, spécialiste français de l’armement chimique à la Fondation pour la recherche stratégique (FRS), « les neurotoxiques organophosphorés sont des substances d’une toxicité diabolique, c’est-à-dire que 1 mg de VX sur la paume de votre main et c’est la mort assurée en quelques minutes. Un peu comme le Sarin : ces agents s’attaquent à la transmission nerveuse dans le cerveau. Le gaz moutarde est infiniment moins toxique: il provoque des brûlures des muqueuses internes s’il est inhalé et externes. »

            Les craintes

            La révolte qui secoue le pays soulève au moins deux inquiétudes concernant l’arsenal biologique et chimique.

            La Syrie peut-elle tout d’abord utiliser ses stocks contre la population insurgée ? Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères syrien a rejeté cette option lundi 23 juillet, tout en menaçant d’une utilisation contre une attaque extérieure.

            La Syrie peut-elle, ensuite, perdre le contrôle de ses stocks et les voir tomber aux mains de groupes mal attentionnés ? Ou même organiser leur transfère à des forces non-étatiques redoutées par ses voisins et notamment Israël ? L’Etat hébreu a d’ores et déjà mis en garde contre un transfert de tout ou partie de ces armes au mouvement libanais Hezbollah, menaçant d’une attaque.

            Céline Lussato
            Journaliste

    • On ne peut pas non plus alimenter les thèses conspirationnistes des propagandistes de Moscou-Téhéran-Damas pour le fun : les Franco-Israéliens ont déclaré avoir les moyens de prouver le crime de guerre, une organisation agréée mondialement apporte des éléments, pourquoi contre vents et marées refuser de voir et d’entendre? Pour cultiver la posture des 3 singes?

      • Oui, sans doute, mais je me répète:
        PERSONNE ne peut certifier l’authenticité des prélèvements quant à leur Origine et la question demeure secrète; en tout cas pour moi qui n’a rien vu entendu lu, confirmant cette origine!
        Personne ne peut démontrer jusqu’à aujourd’hui, l’origine Assadienne (armée aviation matériels)
        Les USA viennent de « prétendre » détenir le numéro de vol et de l’avion qui aurait largué la bombe et même le nom de son pilote!
        Hé bien, qu’ils le publient donc! Ets-ce un « Secret d’Etat US » ?????? Ou une Preuve du dossier, accessible à tous ?
        Il y en a marre avec les Théories du Complot dont « l’Autre » est toujours responsable-menteur!!
        Merde! : Hitler (Incendie du Reichstag-affaire Grynspan-Kristal Nacht) et d’autres …en ont bien fait qui demeurent encore difficiles à éclaircir….Elles sont pourtant certaines (pour le Doute majeur!) par les documents et informations sur les relations techniques et politiques relevées par les Historiens…(Voir F. Delpla)
        Comment puis-je savoir, « comme « goy bas-du-front »..!) que le Protocole des Sages de Sion est un faux?
        C’est un complot pour nous, vous et moi! qui SAVONS Bien ce qu’il en retourne avec nous, qui ne complotons pas! Mais un Soros? est-ce Un de « ceux-là »? ou bien un complot antisémite de la Droite contre les pauvres petits juifs?
        Je ne crois que ce que je vois (et avec les « magiciens », même pas !) Des documents, des témoignages désintéressés par définition, Un Aveu du criminel…Un engagement grave (guerre -rupture diplomatico-commerciale lourde,pour lutter contre? éventuellement une vraie prise de gros risques personnels pour défendre l’option???
        Mais des « Déclarations » vides de la part des plus grands menteurs politiques??????!!!!!! Merci
        Wait and see.
        Assad , comme son Papa et l’ami Aloys Brunner!, n’a pas besoin de ça en plus, pour qu’on le zigouille avec justice!

        • C’est sur cette conclusion : que toutes ces sur-précautions oratoires sont inutiles qu’on ne comprend justement plus ce besoin de « douter » qu’une telle ordure de père en fils pourrait être innocent dans un tel dossier à charge, accablant depuis au moins 4ans et où les réactions ont au moins le mérite de remplir la tâche et la responsabilité lâchement abandonnée par Obama. Historiquement, il restera deux postures : l’im- d’Obama et l’autre de Trump qui reprend les choses en main, alors que Poutine surfe sur les accès de faiblesse et d’indécision de son prédécesseur en comblant le manque de poigne. Et vous prôneriez de fzire de l’Obama-bis en attendant que Poutine et Assad nous apportent eux-mêmes les preuves de leurs co-culpabilité? Je ne pige plus.

          Le plus drôle est que, disant qu’on ne sait pas « qui » est responsable, Poutine met son veto à toute enquête de l’ONU, donc on ne le saura pas. Même Mélenchon, en France condamne cette fin de non-recevoir.

          Une telle façon de devoir encore et encore surseoir et protéger un criminel de guerre interroge. Sur le processus de décision non plus, il n’y a plus rien à dire ni aucun besoin d’appeler à un « Wait and see » : pour Mattis, Trump et les autres c’est tout vu et couru d’avance. Avec ce genre de raisonnement, plus qu’à attendre le prochain procès de Nuremberg qui passe… Mais comme le bras de fer implique les Russes, cette fois, on risque d’attendre longtemps, très longtemps. Résumé : c’est l’impunité qui est intolérable, mais l’intime conviction est déjà acquise, documentée, et même scellée.

Déposer un commentaire