L’Iran multiplie ses opérations d’espionnage par 2©

L’Iran multiplie ses opérations d’espionnage par 2©

1 3

L’Iran améliore ses opérations d’espionnage à l’étranger en dédoublant chaque branche

Le Président « modéré » a encore frappé! 

Image de © STEPHANE DE SAKUTIN / POOL/epa/Corbis

Une caractéristique commune de l’état d’esprit des services de sécurité iraniens s’illustre par l’insistance sur la dualité (duplicité). Là où les Américains et d’autres préfèrent rationaliser les chaînes de commandement afin d’établir une hiérarchie claire, les différentes ailes de la sécurité et des renseignements iraniens apparaissent souvent redondantes et elles le sont délibérément : en dupliquant les entités sécuritaires et d’opérations extérieures,les autorités iraniennes peuvent encourager leurs branches des renseignements à rivaliser les unes contre les autres tout en s’informant mutuellement et le régime peut conserver les deux sous surveillance en opposant l’une l’autre en vue de leur financement.

On constate le mieux une telle dualité iranienne dans l’existence, à la fois, de l’armée régulière iranienne et du Corps des Gardiens de la Révolution Islamique, mais elle est tout aussi évidente dans le soutien extérieur apporté aux milices (à l’exception du Hezbollah?) : au cours de l’Opération Liberté en Irak, par exemple, le Cirps des Gardiens de la Révolution Islamique( CGRI) soutenait deux supplétifs en même temps : L’Oragnisation Badr et le Jayish al Mahdi de Moqtada Sadr.

Le Ministère des Renseignements Iraniens( le M.O.I.S) a toujours une fonction de veiller aux affaires extérieures (espionnage) – en effet, le Koweit a impliqué le MOIS dans un complot terroriste de 2010, même s’il accusait en même temps le CGRI d’un autre complot terroriste distinct. Le MOIS a longtemps occupé le second plan, cependant, aux Forces Al Qods, l’aile de l’élite des ires Extérieures, dirigée par Qassem Souleimani. Actuellement, cela dit, il apparaît que le gouvernement iranien cherche à élever le profil et les activités du MOIS à l’étranger. Selon l’Agence d’Information des Etudiants Islamiquesle Directoire des Renseignements à l’étranger et des Mouvements du MOIS a été promue au rang « d’organisation ».

Effectivement, alors que beaucoup de diplomates occidentaux et, très franchement les journalistes et analystes paresseux continuent de décrire Hassan Rouhani comme un « réformiste » ou un « modéré », la promotion du Ministère des Renseignements  est rapidement en train de devenir une marque de fabrique de son mandat. Alors que le Corps des Gardiens de la Révolution Islamique a poussé le mandat de son prédécesseur Mahmoud Ahmadinejad à des sommets jamais égalés de pouvoir politique – à tel point que plus de la moitié des postes du cabinet étaient détenus par des vétérans du Corps des Gardiens de la Révolution – Rouhani a promu des vétérans du Ministère des Renseignements à leur place. la promotion de la branche extérieure du Ministère des Renseignements , suggère, cependant, que même si Rouhani veut surveiller la puissance du Corps des Gardiens de la Révolution en matière de politique intérieure, il demeure tout aussi engagé dans le terrorisme commis par ses hommes à l’étranger que ne l’étaient ses prédécesseurs Ahmadinedjad et les Gardiens de la Révolution.

Par Michaël Rubin

commentarymagazine.com

Adaptation : Marc Brzustowski : Ces précisions, évidemment, au moment où l’Administration Trump envisage la possibilité de mettre les Gardiens de la Révolution sur la liste des organisations terroristes : le plus simple ne serait-il pas d’y coucher aussi Hassan Rouhani et son précieux Ministère des Renseignements!? Ils ne font qu’anticiper sur une décision de ce type par l’actuelle administration… Il faut toujours avoir un pion d’avance. 

1 COMMENT

Leave a Reply