L’Iran loue des bases aériennes, terrestres et navales en Syrie©

L’Iran loue des bases aériennes, terrestres et navales en Syrie©

L’Iran loue des bases aériennes, terrestres et navales en Syrie
Ces locations font partie du pal iranien pour baser de façon permanente des avions de combat et en gors 5.000 miliciens capables de frapper Israël ; ce plan fait partie d’une stratégie iranienne plus vaste visant à forger une contiguïté territoriale et maritime au Moyen-Orient. 

L’Iran loue un aéroport militaire au régime syrien dans le centre du pays dans le but d’y stationner des avions de combat. L’Iran négocie aussi avec les Syriens pour établir une base d’infanterie à destination des miliciens chiites et un port dans la ville de Tartous.

La base terrestre serait une base autonome iranienne en mesure d’héberger 5.000 miliciens iraniens qu’on pense composés de mercenaires d’Afghanistan et du Pakistan sous le commandement des Gardiens de la Révolution iranienne.

Ces mesures constituent une manœuvre iranienne visant à établir sa présence à long terme en Syrie et à se placer en tant que menace permanente et croissante contre Israël.

 

Iranian army troops in Tehran (Photo: AP)

Troupes de l’armée iranienne à Téhéran(Photo: AP)

Elles représentent aussi un plan d’annexion par l’Iran d’une série de territoires dont Téhéran entend prendre le contrôle au Moyen-Orient, dont le but serait de créer une contiguïté entre l’Iran et le Liban, le Soudan, le Golfe, l’Arabie Saoudite et des positions en Irak et en Jordanie avant d’atteindre la frontière israélienne comme objectif final.

Des sources des renseignements en Occident soulignent que les mesures prises par l’Iran font immédiatement songer à une mise en mouvement similaire réalisée par la Russie en 2015, où l’aéroport de Khmeimim a été loué à la Syrie, permettant d’installer une force aérienne et de déclarer une région entière de Syrie enclave russe autonome.

Lors d’une interview publiée jeudi et réalisée par le journal russe « Kommersant », le Ministre de la Défense Avigdor Lieberman mettait en garde contre l’enracinement de l’Iran en Syrie.

Defense Minister Avigdor Lieberman (Photo: Motti Kimchi)

Le Ministre de la Défense Avigdor Lieberman (Photo: Motti Kimchi)

« L’établissement d’une base aérienne et maritime et la tentative de stationner de façon permanente 5.000 combattants chiites sur le sol syrien ne sont pas acceptables pour nous et cela aura de très lourdes conséquences. L’Iran tente de transformer toute la Syrie -et pas seulement le sud-ouest – en une base sur la ligne de front contre Israël. Nous ne l’accepterons pas. Nous insistons pour qu’il n’y ait aucune trace de présence iranienne sur le sol syrien, et nous insistons sur cette condition qui soit valable pour n’importe quelle résolution », a déclaré Lieberman dont les commentaires ont été cités par les agences de presse russes.

Lieberman a officiellement confirmé dans son interview que l’Iran accorde annuellement plus de 800 millions de $ (697 millions d’€) au Hezbollah. Il a également dit que le Hezbollah tente d’établir un base de front qui puisse menacer Israël depuis la Syrie (Mont Qalamoun, al Qsayr, Zabadani).

Le Ministre de la Défense a aussi révélé que les représentants américains et russes se rencontreront bientôt avec des représentants israéliens à Vienne et ils les mettront au courant des accords de cessez-le-feu en Syrie, tels qu’ils ont été signés par les deux camps.

Hezbollah (Photo: AP)

Hezbollah (Photo: AP)

« Si les détails de cet accord nous apportent satisfaction, nous ferons plus qu’accueillir de façon bienveillante cette initiative visant à calmer la situation » a déclaré Lieberman. [Ces propos sont parus avant le discours de Netanyahu à Paris, affirmant officiellement la position d’Israël qui rejette entièrement toutes les conditions prévues par l’accord américano-russe‘, permettant entre autres, au Hezbollah de demeurer à Dera’a.]

Quand on lui a demandé si la reconnaissance du régime Assad par Moscou est légitime, Lieberman a déclaré qu’Israël n’interviendrait pas ou n’interférerait pas dans les affaires internes de la Syrie, excepté en cas où il y a violation de la souveraineté israélienne en provenance de l’intérieur du territoire syrien [comme c’est le cas dans atterrissages fréquents de tirs perdus provenant de l’artillerie du régime]

« Nous réagissons comme les obus de l’artillerie ou des tanks syriens tombent sur notre territoire, mais nous ne répliquons pas suffisamment fort, semble t-il. Mes Russes auraient réagi bien plus violemment que nous à situation égale… Nous réagirons avec toute notre puissance de feu dès que nous percevrons les signes de l’instauration d’une base destinée à ouvrir un nouveau front contre nous », a averti Lieberman, annonçant la foudre contre toute avancée iranienne en proximité d’Israël.

Alex Fishman|Publié le :  14.07.17 , 16:35

ynetnews.com

Adaptation : Marc Brzustowski

3 commentaires

  1. D’ se rit d’eux mais le problème est que le grand rav kaduri a donné le nom du messi et il sera jésus christ, et là on est mal barré, non ?

  2. Regardez la carte de l’Empire Perse et vous verrez que la guerre au Moyen orient redevient la plus certaine des perspectives depuis les temps anciens!
    L’Empire Ottoman ex, l’Egypte et les autres apprécieront!
    Voilà ma « prophétie » d’une immense guerre inter-musulmane réglant pour nous, la Question d’Orient, arrive en toute beauté.

Déposer un commentaire