Libye : Haftar reprend les terminaux de Ras Lanuf©Vidéo

Libye : Haftar reprend les terminaux de Ras Lanuf©Vidéo

Au lendemain de révélations sur la présence de commandos russes à la frontière égypto-libyenne, l’Armée Nationale Libyenne du Général Khalifa Haftar a reconquis les terminaux pétroliers d’Al-Sidra et de Ras Lanuf, des mains des Birgades de défense de Benghazi. 

Photo: AFP / Getty Images

L’Armée Nationale libyenne (LNA/ANL) du Maréchal Khalifa Haftar ont annoncé la libération des terminaux pétroliers d’Al-Sidra et Ra’s Lanuf, selon l’Agence Reuters.

Selon un représentant de l’ANL, Ahmed al-Mismari, en ce moment même, les soldats des Brigades de Défense de Benghazi (BDB) ont été repoussés à plus de 100 kms. Les forces aériennes et forces terrestres de l’ALN ont pris part aux opérations pourla libération d’Al-Sidra et Ra’s Lanuf.

Les combats ont duré entre la nuit et environ midi, les deux camps subissant des pertes graves. 21 membres de l’armée nationale d’Haftar ont été tués, alors que plusieurs dizaines d’autres ont été blessés et emmenés vers des hôpitaux des villes d’Ajdabiya et Benghazi. De l’autre côté, environ 30 combattants des Brigades de Défense de Benghazi ont perdu la vie au cours des combats,40 autres ont été blessés et emmenés vers un hôpital de Misurata.

Comme l’a rapporté la chaîne arabophone de Sky-News, actuellement, l’armée gouvernementale mène une offensive sur la ville de Bin Jawad, située à 35 kms au Nord-Ouest. Les combats de Bin Jawad ont duré jusque dans la soirée, cependant, on n’en connaît pas encore les résultats.

La contre-offensive de l’ANL a été lancée tout le long d’une vaste ligne de front, qui s’étend entre la Côte de la Méditerranée et les Oasis de Ouaddan et Jufra, situés à 220 au Sud de la ville de Syrte. Après leur cuisante défaite à Ra’s Lanuf, les vestiges des unités des Birgades de Défense de Benghazi se sont déplacés vers Jufra et l’ouest de Syrte. Là, ils ont été bombardés par la puissance aérienne de l’ANL plusieurs fois de suite.

Au début mars, environ 1.000 djihadistes islamistes des Brigades de Défense de Benghazi sont parvenus à conquérir les terminaux pétroliers d’Al Sidra et Ra’s Lanuf, quqi étaient contrôlés jusqu’à présent par l’ANL. Le Gouvernement de l’Accord National à Tripoli, qui rivalise avec l’ANL d’Haftar, a condamné l’attaque et déclaré sa non-implication dans la capture des terminaux par les djihadistes.

Les terminaux pétroliers d’Al-Sidra et Ra’s Lanuf sont les plus vastes de Libye, leur débit potentiel total est d’environ 600.000 barils par jour. Cependant, ils passent constamment « de main en main » et ne sont plus fonctionnels officiellement, même s’ils sont sous le contrôle d’Haftar, alors que le gouvernement soutenu par l’ANL à Tobrouk n’est pas reconnu par l’ONU et se trouve sous le coup de sanctions.

Les Brigades de Défense de Benghazi ont été formées par des islamistes abusivement considérés comme « modérés ». Leur colonne vertébrale est constituée par des djihadistes de Misrata, subordonnés au gouvernement des Islamistes de Tripoli. Après la prise des terminaux pétroliers de Ra’s Lanuf et de Bin Jawad par les Brigades de Défense de Benghazi au début mars, des responsables de Tripoli y sont apparus, bien que les autorités islamistes nient ces liens flagrants avec les Brigades de Défense de Benghazi.

Rappelons que la Libye demeure un pays divisé après la guerre civile et l’assassinat du « Leader libyen de la Jamahiriya Arabe », Mouammar Kadhafi, en 2011. A pré&sent, Le gouvernement d’Accord National, reconnu par l’ONU, contrôle seulement la région de Tripoli. L’est de la Libye est sous le contrôle dl’ANL du Maréchal Haftar.

southfront.org

Pas de commentaires

Déposer un commentaire