Les Russes entrent à Dera’a, Syriens-Hezbollah s’en vont©

Les Russes entrent à Dera’a, Syriens-Hezbollah s’en vont©

Les Russes entrent à Dera’a, Syriens & Hezbollah déménagent

Les troupes russes sont entrées dans le Sud de la Syrie pour la prmeière fois, mercredi 12 juillet, en pénétrant dans la ville assiégée de Deraa, afin de commencer à faire appliquer le cessez-le-feu partiel conclu entre les Présidents Donald Trump et Vladimir Poutine à Hambourg, le 7 juillet. Les sources militaires de Debkafile le dévoilent en exclusivité.

Les Russes, dont la police militaire et les parachutistes tchétchènes ont été aperçus en train de s’extraire des véhicules de leurs convois et de prendre position dans le centre-ville de Dera’a. Alors qu’ils circulaient en ville, nos sources rapportent qu’on a vu des unités de tanks de la 5ème Division Blindée de l’armée syrienne se diriger vers la sortie de la ville, en compagnie d’unités du Hezbollah.

Leur retrait coupe court à l’Opération Grande Aurore de l’armée syrienne contre les rebelles syriens de Dera’a, qui avait rompu le cessez-le-feu le lundi 11 juillet, 24 heures après son entrée en vigueur.

Ce déploiement russe dans la ville-frontière du sud de la Syrie, mercredi, représente la première phase de leur installation le long des frontières israéliennes et jordaniennes de la Syrie, comme en convenait l’accord entre Washington et Moscou. Le Président Trump a consenti à cet arrangement afin de renforcer la première phase du cessez-le-feu syrien entrant en vigueur dans la zone de déconfliction du sud-ouest.

La Jordanie a aussi donné son assentiment, avec pour objectif de désamorcer les tensions à sa frontière avec la Syrie.

Les troupes russes et tchétchènes en uniformes de la police militaire russe ne sont armés que d’armement léger. Le 5 juillet, l’envoyé spécial de Poutine pour les affaires syriennes, Alexander Levrentiev, a affirmé que les troupes russes déployées dans les zones syriennes du cessez-le-feu ne seraient armés que d’armes légères afin d’assurer leur auto-défense. La plupart appartiendrait à la police militaire russe. Cette description était censée couvrir la présence de parachutistes tchétchènes, qui ont été affectés aux forces de police russe pour cette mission.

Israël a, jusqu’à présent, objecté à toute présence militaire russe le long de ses frontières avec la Syrie, même dans le rôle d’observateurs du cessez-le-feu, préférant que ce soient les Américains qui fasse la police dans le cadre de cette trêve dans la région de Quneitra. Si cela s’avérait infaisable, alors Israël laisserait plutôt les rebelles syriens contrôler cette zone à la place.

Mais nos sources prédisent qu’après l’arrivée des troupes russes à Dera’a afin de préserver le cessez-le-feu, autant Washington que Moscou vont faire lourdement pression sur Jérusalem pour que l’Etat Hébreu accepte également des troupes russes à Quneitra, qui se troupe juste en face du Golan israélien.

 

DEBKAfile  Reportage Exclusif 12 Juillet 2017, 3:56 PM (IDT)

Adaptation : Marc Brzustowski

1 commentaire

Déposer un commentaire