L’attaque terroriste révèle la profondeur du lien juifs-druzes©

L’attaque terroriste révèle la profondeur du lien juifs-druzes©

L’attentat terroriste met en lumière la profondeur des liens entre les communautés juive et druze,

et la fermeture du Mont du Temple aux Arabes véhicule aussi ce message aux Palestiniens et aux Musulmans

 

Le personnel paramédical Israélien porte assistance aux blessés après l’attentat terroriste sur le Mont du Temple. Photo: Saisi d’écran police israélienne.

Un rabbin israélien important qui travaille étroitement avec les dirigeants religieux druzes s’est exprimé vendredi sur les liens profonds entre les communautés juive et druze, quelques heures après que deux agents druzes de la police des frontières aient été tués par balles, dont un dans le dos, au cours d’un attentat terroriste sur le Mont du Temple dans la vieille ville de Jérusalem.

Le Rabbin Yaacov Kermaier, le président de Yakir – une organisation israélienne de développement communautaire qui se focalise sur les relations Druzes-Juifs – a déclaré à l’Algemeiner qu’il avait discuté avec des dirigeants druzes, à la suite de l’attaque pour leur dire que : « Les Juifs à travers le monde partagent leur douleur et leur chagrin aujourd’hui ». Les deux agents de police –  Haiel Sitawe, âgé de 30 ans et Kamil Shnaan, âgé de 22 ans – ont été enterrés dans leurs villes natales du nord d’Israël vendredi après-midi. Sitawe était le père d’un fils de trois semaines,alors que Shnaan projetait de célébrer ses fiançailles avec sa petite amie, lors d’une fête familiale la semaine prochaine.

Kermaier -un Américain qui a fait son Aliyah en 2015, après avoir occupé la fonction de Rabbin à la Synagogue de la Vè Avenue de Manhattan – explique que parmi les Druzes, de telles tragédies sont perçue comme relevant du « Goral », le mot hébreu pour parler de la « destinée ».

« C’est très douloureux, mais ils sont aussi très fiers que leurs jeunes gens réalisent les mêmes sacrifices que les jeunes femmes et hommes juifs pour la défense d’Israël », souligne Kermaier.

Parmi ceux qui ont parlé avec Kermaier après l’attaque, on trouve Rinal Seif, la veuve de l’agent de police druze Zidan Seif – qui est mort de ses blessures en défendant des fidèles juifs dans une synagogue de Jérusalem au cours d’une  attaque terroriste en Novembre 2014.

« Rinal connaît les familles des policiers assassinés vendredi et cela ravive ses pires souvenirs du traumatisme qu’elle a traversé », explique Kermaier. « Il y avait également une autre similitude, parce que Haiel Sitawe était le père d’un bébé de trois semaines et quand Zidan a été tué, Rinal et lui venaient juste d’avoir son premier enfant trois mois plus tôt. Aucun de ces enfants ne connaîtra jamais son père désormais ».

Kermaier a exprimé l’espoir que l’atrocité de vendredi encouragera d’autant plus de Juifs en et hors d’Israël à en apprendre plus sur les Druzes.

« C’est très important pour la communauté juive de comprendre que nous avons dans la communauté druze des partenaires qui serrent les coudes avec nous dans la défense d’Israël », dit-il. « C’est unique dans l’histoire de notre peuple- nous n’avons jamais connu une situation où une communauté toute entière est prête à mourir pour nous,  à nos côtés ».

« Nous devrions l’apprécier pleinement et ne pas le considérer comme un dû », a poursuivi Kermaier.

Kermaier lui-même n’est pas étranger au terrorisme. Peu de temps après que sa famille est arrivée en Israël, son fils adolescent  a échappé de peu à la mort dans une attaque à l’arme à feu contre un bus en Judée-Samarie.

Les hommes politiques et responsables de la sécurité israéliens ont rendu les honneurs à la communauté druze au cours d’une frénésie de déclarations émues après l’attaque de vendredi. Le Premier Ministre Binyamin Netanyahu a fait l’éloge de « nos frères druzes » et le chef de la police israélienne Roni Alsheikh, qui s’adressait aux familles endeuillées, lors des funérailles de Sitawe, a juré aux proches présents : « Nous vous serrons dans nos bras et nous vous promettons que vous ne marcherez jamais seuls ».

avatar

Par Ben Cohen

algemeiner.com

Adaptation : Marc Brzustowski.

L’extension du couvre-feu et de la fermeture de l’enceinte du Mont du Temple, au-delà même des nécessités matérielles de l’enquête pour le recueil de preuves et les interrogatoires des responsables jordaniens du Waqf, avaient aussi pour but de bien ancrer dans l’esprit du monde arabo-musulman, si prompt à désigner les peuples minoritaires comme inférieurs et à les traiter comme dhimmis, qu’Israël, épaulé par d’autres minorités, est de retour chez lui et tient à démontrer sa solidarité avec les familles prises pour cibles, en son nom, par le terrorisme islamo-palestinien. 

Pas de commentaires

Déposer un commentaire