L’Amérique largue sa plus grosse bombe sur Daesh©Vidéo

L’Amérique largue sa plus grosse bombe sur Daesh©Vidéo

Les Etats-Unis larguent la plus grosse bombe non-nucléaire existante  contre une cible de Daesh en Afghanistan

Après révision du premier bilan qui décomptait 36 djihadistes mis hors d’état de nuire, le Ministère afghan situe ce dénombrement des pertes de Daesh à 94 daeshistes éliminés.

 Lors de la première utilisation en combat d’une telle arme, « La Mère de Toutes Les Bombes » (MOAB) qui pèse 11 tonnes a été employée pour pulvériser un complexe de cavernes investies par les djihadistes

A GBU-43/B Massive Ordnance Air Blast weapon on display outside the Air Force Armament Museum, Eglin Air Force Base, Florida (Wikipedia/Fl295/public domain)

Le missile GBU-43/B Massive Ordnance Air Blast weapon [« bombe de destruction massive par souffle »] en exposition à l’extérieur du Musée de l’Armement des Forces Aériennes, sur la base aérienne d’Eglin, Floride, Wikipedia/Fl295/public domain)

Le Pentagone a déclaré jeudi que les forces américaines en Afghanistan ont largué la plus grosse bombe non-nucléaire existante contre une cible de l’Etat Islamique en Afghanistan.

Le porte-parole du Pentagone Adam Stump a déclaré qu’il s’agit de la première utilisation en combat jamais réalisée de cette bombe, connue sous le nom de  GBU-43, qui contient 11 tonnes d’explosifs. L’Air Force américaine l’appelle « bombe de destruction massive par souffle », ou MOAB en anglais

Egalement basé sur son acronyme, on l’a aussi surnommée « La Mère de Toutes les Bombes » (Mother of All Bombs, ou MOAB).

Cette frappe est survenue aux environs de 7h32 pm heure locale (15h02 GMT).

Stump a déclaré que cette bombe a été larguée sur un complexe de cavernes  qu’on pense être utilisées par les combattants de Daesh dans le secteur d’Achin, dans la Province de Nangarhar, très proche de la frontière du Pakistan.

Dans ce secteur, un soldat des Forces Spéciales américaines (Béret Vert) est mort de ses blessures dues à des tirs d’armes légères de l’i, samedi,alors que son unité menait des opérations anti-terroristes dans la région.

Du fait que les pertes de Daesh s’accumulent, ses djihadistes utilisent des IED (Engins Explosifs Improvisés), des bunkers et des tunnels pour renforcer leurs défenses. C’est exactement l’arme qu’il faut pour réduire ces obstacles et maintenir l’élan de notre offensive contre Daesh en Afghanistan », a déclaré le Général américain John W. Nicholson, Commandant des forces américaines en Afghanistan, dans un communiqué.

« Les forces américaines ont pris toutes les précautions pour éviter des pertes civiles au cours de cette frappe. Les forces américaines poursuivront les opérations offensives jusqu’à ce que Daesh-K soit détruit en Afghanistan », a déclaré l’armée américaine dans un communiqué.

Cette arme guidée par satellite est tellement énorme qu’elle est larguée par un avion de transport, un MC-130, plutôt que d’une soute de missiles ou d’un bombardier. Elle est partiellement utilisée pour intimider les forces ennemies, après les victoires notables de son prédécesseur (prédécessrice ), la bombe  BLU-82, qui remonte à la guerre du Vietnam, où elle a été utilisée pour nettoyer les zones de jungle par hélicoptères.

Screen shot from video of a Massive Ordnance Air Blast bomb (MOAB) test. (YouTube/Military Forces)

Capture d’écran d’une videosur l’explosion de la Moère de toutes les Bombers (MOAB) test. (YouTube: Forces Armées)

 

Son ogive est de 910kg. Comparativement, un missile de croisière Tomahawks a une ogive de seulement 1.000lb, soit 500 kgs. Cette bombe qui possèdede un rayon de plus d’un km, 600, a été testée pour la première gfois en 2002, mais jamais utilisée, jusqu’à présent en combat.

Elle est précisément larguée au moment où l’Administration Trump envisage les possibilités d’envoyer plus de troupes terrestres en Afghanistan, afin de terminer cette mauvaise guerre et combattre ce nouveau foyer de Daesh, dorénavant concurrent et probable successeur de celui d’Al Qaïda.

Le porte-parole de la Maison Blanche, chargé des relations avec la presse, Sean Spicer, a déclaré que les Etats-Unis prennent le sujet de cette guerre contre Daesh très au sérieux et qu’ils agissent avec le sens de la nécessité de dénier « tout nouvel espace opérationnel » aux très nombreux djihadistes qui utilisent des tunnels et de cavernes pour lancer leurs attaques.

Cette attaque d’une puissance sans précédent est perçue comme moyen de véhiculer un message à Daesh, partout où il se trouve -alors que ses réseaux en Afghanistan se propagent, à l’allure grand V du déclin de ses centres de Mossoul et Raqqa – et à Kim Jong Un, à la veille des célébrations d’anniversaires de la Corée du Nord de ses menaces d’un sixième essai nucléaire. Debkafile ajoute que l’Administration Trump a aussi tenu à signaler à la Russie et à l’Iran jusqu’à quelles extrémités elle est capable d’aller dans les opérations militaires américaines.

Quand 59 missiles Tomahawk, qui ont détruit un cinquième (20%) d’une base aérienne syrienne n’aurait pas l’effet dissuasif escompté sur la Syrie de Bachar El Assad, la Russie, la Chine, l’Iran et la Corée du Nord, qui ne se sont pas montrés très impressionnés par la puissance militaire américaine, le Président américain Donald Trump a fait radicalement monté les enchères par l’emploi d’une arme qui n’est qu’un degré plus faible qu’une bombe nucléaire. Les tensions militaires en Asie, au Moyen-Orient et en Europe ont, par conséquent, grimpé d’un cran.

L’arsenal russe contient une bombe considérée comme plus puissante (X4) que la MOAB, l’AVBPM de l’aviation – Bombe à Haute Puissance sous Vide – surnommée Père de Toutes les Bombes. Elle contient 7 tonnes d’explosifs, comparés au 8 tonnes de l’arme américaine, mais dispose d’un nouveau type équivalent à 11 tonnes de TNT.

 

 13 Avril, 2017, 8:25 pm

2 commentaires

  1. MOAB, ça ne vous rappelle rien?
    מואב = 49 דרגות טומאה
    c’est bien ce qu’il faut pour nettoyer la planète de ces immondices…

Déposer un commentaire