La Hollande retire la nationalité aux Djihadistes©

La Hollande retire la nationalité aux Djihadistes©

ARA News

Amsterdam – Le Sénat néerlandais n’a, quant à lui, pas eu peur d’approuver une loi qui retirera leur nationalité aux djihadistes disposant de la double-nationalité, alors que l’heure est à redouter le retour de ces djihadistes qui se sont joints à des groupes radicaux comme l’Etat Islamique (Daesh) en Syrie et en Irak.

Cette proposition de Loi autorise le Ministre de la Sécurité et de la Justice à révoquer la nationalité hollandaise à ces ex-citoyens sans besoin d’en passer par un procès.

Cette disposition concerne les combattants hollandais qui ont rejoint n’importe quelle organisation listée comme terroriste, telle que le Front Al Nusra, actuellement, devenu le Jabhat Fatah al Sham en janvier 2016 puis Tahrir al Sham en janvier 2017. 

Le gouvernement néerlandais est inquiet du fait que le retour des djihadistes puisse poser une réelle menace à la sécurité des Pays-Bas.

Cependant, grâce à cette nouvelle loi, les djihadistes d’origine néerlandaise ne pourront plus revenir aux Pays-Bas, puisqu’il leur sera tout bonnement interdit de remettre les pieds en Hollande.

Actuellement, alors que Daesh perd de nombreux territoires, certains combattants étrangers désillusionnés se disent mais un peu tard qu’il est grand temps de penser revenir au « pays ».

 

Entre autres, une néerlandaise de Daesh qui s’est rendue aux Peshmergas kurdes dans les environs du bastion de Mossoul encore aux mains de Daesh en septembre, est soupçonnée, par les autorités néerlandaises de soutenir Daesh et de planifier des attentats en Hollande.

Le Ministre informera le Tribunal de la révocation de la citoyenneté si le citoyen en question ne fait pas appel dans les quatre semaines (un mois).

Reportage de : Wladimir van Wilgenburg | Source: ARA News

3 commentaires

  1. La Hollande a le mérite d’être pragmatique.
    Cette décision devrait être suivie par tous les pays européens comme une évidence.
    Mais, bon, faut pas rêver. Eurabia ne l’acceptera pas.
    Et vogue la galère…

  2. Oui mais avant il faudrait le passer en jugement pour intelligence avec l’ennemi.
    Quand je parle d’intelligence, ce n’est pas une appréciation sur la personne de Hollande

Déposer un commentaire