Ghattas n’est plus député et va purger 2 ans en prison

Ghattas n’est plus député et va purger 2 ans en prison

Le député Ghattas va démissionner et faire deux ans de prison

Le député Bassal Ghattas, de la Liste Arabe Unifié, a finalement accepté de conclure un accord à l’amiable avec le parquet dans le cadre duquel il démissionnerait de la Knesset et purgerait une peine de deux ans de prison.

Ghattas est accusé d’avoir introduit illégalement des téléphones cellulaires et des messages à l’intérieur de la prison de Ktsiot pour les remettre à des détenus terroristes.  Cet arrangement lui a permis d’éviter les charges plus lourdes qui figuraient au départ dans l’esquisse de l’acte d’accusation.

Cette procédure ne fait pas l’unanimité, on s’en doute. Le ministre Ayoub Kara, du Likoud, a émis de vives critiques contre cet accommodement, estimant que ‘rien ne justifiait une telle indulgence à l’égard du député Ghattas qui avait commis un acte grave portant atteinte à la sécurité de l’Etat’.

Le ministre de la Sécurité intérieure Guilad Erdan, du Likoud, s’est également insurgé contre cet accord. Réagissant sur Twitter, il a écrit : « « J’ai du mal à comprendre comment l’accusation peut se satisfaire de deux ans de prison pour Ghattas alors qu’il a été prouvé qu’il a commis des actes d’assistance au terrorisme. J’espère que le tribunal lui infligera une peine plus sévère ». Erdan a en outre souligné que Ghattas Erdan avait profité de son immunité pour tenter d’aider un terroriste, mettant de nombreuses vies en péril ».

A gauche, les protestations sont tout aussi vives : la députée Revital Swid (Camp Sioniste) a déclaré que ‘Ghattas était un criminel dont la place était en prison’. Elle a ajouté qu’il avait commis un acte impardonnable pour un député tout en précisant que ‘dans ces offenses graves, il ne représentait que lui-même et non  des centaines de milliers de citoyens arabes israéliens’.

Une attitude aussi contradictoire qu’antinomique… 

3 commentaires

Déposer un commentaire