Daesh plante le drapeau du Califat sur Al-Arish©

Daesh plante le drapeau du Califat sur Al-Arish©

Daesh plante le drapeau du Califat à Al-Arish (frontière israélo-égyptienne)

Des images ont fait surface montrant des combattants du Wilayat Sinaï de Daesh contrôlant des véhicules aux checkpoints proches de la frontière et procédant à des fouilles d’inspection des véhicules en pleine ville d’Al Arish, dans le Nord du Sinaï.

Ces images montrent des djihadistes de Daesh armés de fusils d’assaut et de lance-grenades (RPG) se déplaçant au milieu de la circulation et inspectant les cartes d’identité des conducteurs. Une autre photographie montre un homme traité comme un suspect et détenu sur un square en pleine ville.

 

ISIS-SP fighters performing security inspections in Al-Arish

Des combattants de la Province du Sinaï organisant des contrôles d’identité et des fouilles de véhicules en plein milieu de la ville égyptienne d’Al-Arish 

 

Daesh dans le Sinaï a bénéficié récemment d’une attention soutenue de la part des médias, à cause de ses récents revers partout en Syrie et en Irak.

 

 

 

Al-Arish est la capitale de la Province du Nord Sinaï et la plus grande ville de la totalité de la Péninsule. La ville se situe aussi au coeur des frictons entre les forces de sécurité égyptiennes et l’organisation terroriste, avide de démontrer qu’elle règne ici en maîtresse incontestée.

ISIS fighters patrolling the streets

Des combattants de Daesh patrouillant et paradant à leur guise dans les rues

 

Daesh dans le Sinaï a récemment endossé la responsabilité de deux attentats à la bombe dans la ville, qui ont tué trois officiers égyptiens, dont le superviseur de la sécurité général du Sud du Sinaï – et blessé sept autres membres des forces de sécurité.

A la suite des explosions de bombes dans la ville, des dizaines de familles Coptes Chrétiennes ont fui Al-Arish vers Ismaïlia après le meurtre de sept Coptes part Daesh du Sinaï. Les publications de l’organisation appellent de manière routinière à la violence contre les Coptes et les Chrétiens de la région.

Un porte-parole de l’armée égyptienne a aussi publié un compte-rendu des activités de l’armée égyptienne dans la région, contre Daesh dans le Sinaï, mais il apparaîtrait cruellement qu’il reste beaucoup de travail à faire pour cette armée gravement déficitaire qui se laisse damer le pion dans cette sous-région livrée à l’anarchie djihadiste. L’organisation extrémiste islamiste est estimée à un peu plus d’un millier de djihadistes dans la région.

 

Roi Kais|Publié le :  13.03.17 , 10:31

ynetnews.com

1 commentaire

  1. Ces ordures de DAECH pour arriver à Al-Arish, ils sont passés par où ?
    La Jordanie ? L’Arabie Saoudite ? Des tunnels ? Par les airs avec un autre pays ?
    C’est à se poser des questions ? Avec les moyens d’aujourd’hui on devrait pouvoir suivre
    Ces hyènes à la trace……

Déposer un commentaire