Hollande devant Sarkozy, Le Pen à 19%

Hollande devant Sarkozy, Le Pen à 19%

0

Selon les estimations TNS Sofres/Sopra Group, le candidat PS sort en tête du 1er tour avec 28,6% des voix contre 27% au président-candidat.

Marine Le Pen gagnerait son pari avec un très gros score, 19%.Comme toujours, les présidentielles réservent des surprises.

Et la première de ce 1er tour vient des chiffres de la participation.

En, effet, contrairement aux attentes, les Français se sont bien déplacés aux urnes en ce dimanche pluvieux.

Selon les estimations de l’institut TNS Sofres/Sopra Group, la participation serait importante, avec un chiffre de 81,5% au niveau national.

Elle reste toutefois inférieure à celle de 2007 (record de 83,77%) mais elle est bien meilleure qu’annoncée par tous les derniers sondages ces derniers jours.

Selon les premiers chiffres, on a plus voté en province qu’en Ile-de-France.

A qui a profité cette bonne participation parmi les 10 candidats ?

Selon les premières estimations de TNS Sofres-Sopra Group pour TF1 et RTL, François Hollande arriverait en tête avec 29,2 des voix.

Il obtiendrait donc la première place des dix candidats et arriverait surtout devant Nicolas Sarkozy, l’un de ses principaux objectifs.

En approchant les 30%, il fait figure de favori pour le second tour.

Avec 27,3 % des suffrages, Nicolas Sarkozy obtiendrait lui la seconde place à deux ou trois points derrière son rival socialiste.

Le président- candidat n’aurait donc pas réussi à faire mentir les sondages et sa dynamique de campagne du mois de mars n’aura pas renverser la vapeur.

Les mines sont graves en ce dimanche au QG de Nicolas Sarkozy et à la salle de la Mutualité où il a réuni ses partisans.

Marine Le Pen en force

En effet la grande gagnante de ce premier tour semble incontestablement s’appeler Marine Le Pen.

En recueillant près de 19% des suffrages selon TNS Sofres-Sopra Group, la candidate du FN réaliserait un meilleur résultat encore que son père en 2002 (17,4%).

Celle qui s’était fixée pour objectif de troubler plus que jamais « le système UMP-PS» semble en passe de le réussir.

Alors que les sondages avaient noté un fléchissement de Marine Le Pen en mars aux alentours de 14-15%, son recentrage sur les thèmes de l’immigration et de l’insécurité semblent avoir porté leurs fruits dans les urnes.

Malgré une campagne contestée parfois dans ses propres rangs, elle aura réussi son pari de dédiabolisation dans l’opinion.

Pour Jean-Luc Mélenchon, le score de ce premier tour est décevant (10,1%).

Certes, il peut se satisfaire d’avoir faire renaître la gauche radicale à un haut niveau par rapport à 2007 mais il n’aura pu concrétiser dans les urnes sa belle campagne, faite d’immenses rassemblements en plein air et de prestations médiatiques réussies.

En ce dimanche soir, François Bayrou et ses amis font très grise mine. Le candidat du MoDem ne recueille que 8,9% des suffrages, selon TNS Sofres/Sopra Group.

En arrivant quatrième homme, le leader centriste sera un arbitre pour l’entre-deux-tous mais affaibli compte tenu de son score très décevant.

Grâce à une fin de campagne plus dynamique, Eva Joly sauve les meubles et réalise 2,2% des voix.

Elle fait mieux que Dominique Voynet en 2007 mais n’aura pas réussi à concrétiser à la présidentielle les très beaux succès d’Europe Ecologie aux dernières élections intermédiaires.

Nicolas Dupont-Aignan ne récolterait lui que 1,7% des voix, un chiffre très décevant.

A l’extrême-gauche, Philippe Poutou ne retrouve pas du tout les scores d’Olivier Besancenot et recueille 1,2% des suffrages.

Nathalie Arthaud connaît un échec cuisant avec 0,7% des voix.

Jacques Cheminade ferme le peloton avec 0,2% des voix.

LCI/TF1.fr Article original

Aucun commentaire

Poster un commentaire