Attentat à Delhi: l’Inde attend des mandats d’Interpol contre des Iraniens

La police indienne a annoncé vendredi que l’organisation internationale Interpol allait publier dans les prochains jours des « notices rouges » à l’encontre de trois suspects iraniens dans le cadre de l’enquête sur l’attentat ayant visé en février l’ambassade d’Israël à New Delhi.Ces « notices rouges », utilisées pour demander l’arrestation provisoire en
vue d’extradition de personnes recherchées, seront émises « dans les deux
prochains jours », a déclaré le commissaire de police de New Delhi, Brijesh
Kumar Gupta.

Les trois suspects, présentés sous les noms de Houshang Ashfar Irani, Sayed
Ali Sadr Mehdian et Abolghasemi Mohammad Reza, seraient actuellement en Iran.

M. Gupta a également révélé que l’enquête avait établi un lien formel entre
l’attentat, commis le 13 février, et un projet d’attentat visant des
diplomates israéliens à Bangkok.

Selon des médias indiens, les trois hommes sont entrés en Inde avec des
visas de touristes deux semaines avant l’attentat.

Lors de l’attentat à New Delhi, attribué par l’Etat hébreu à l’Iran, une
diplomate de 42 ans, épouse de l’attaché à la Défense à l’ambassade d’Israël,
a été grièvement blessée à la colonne vertébrale par l’explosion d’une bombe
accrochée par un motard à l’arrière de sa voiture.

Le même jour, en Géorgie, la police a désamorcé un engin explosif découvert
dans une voiture d’un employé de l’ambassade israélienne à Tbilissi.

Le lendemain, un Iranien a été blessé à Bangkok dans une série
d’explosions. Les renseignements thaïlandais ont peu après assuré qu’un projet
d’attentat mené par des Iraniens visait des diplomates israéliens.
Téhéran a démenti toute implication.

La semaine dernière, la police de New Delhi a annoncé l’arrestation d’un
suspect de nationalité indienne, Syed Mohammed Kazmi, travaillant comme
journaliste indépendant pour l’agence de presse iranienne Irna.

Selon M. Gupta, ce dernier, qui nie toute implication, a aidé les Iraniens
à venir à New Delhi et à recueillir des informations sur les mouvements du
personnel diplomatique de l’ambassade d’Israël ainsi que sur les lieux
possibles d’attentat.


Un scooter ayant servi, selon la police, lors de l’attentat a été retrouvé
au domicile de M. Kazmi, a ajouté M. Gupta.

NEW DELHI, 16 mars 2012 (AFP)

/

Laisser un commentaire

Register   Login

Derniers articles