Le Comité de coordination de lutte contre l’antisémitisme (CFCA) rend ses conclusions...

Le Comité de coordination de lutte contre l’antisémitisme (CFCA) rend ses conclusions au sujet de la France.

0

La France est le pays où le risque d’agressions antisémites est le plus grand, a affirmé dimanche une organisation de lutte contre l’antisémitisme dans le monde mandatée par le gouvernement israélien.

En ce qui concerne la France, « le chiffre d’incidents antisémites est en baisse de 50% par rapport à l’année 2009 mais le potentiel de risques est plus important que dans d’autres pays à cause des communautés musulmanes », a estimé Amos Hermon, directeur du Comité de coordination de lutte contre l’antisémitisme (CFCA) lors de la présentation de son rapport annuel.

Le rapport annuel du CFCA, une organisation qui travaille sous les auspices de l’Agence juive et du ministère israélien de l’Information, a été présenté dimanche au conseil des ministres.

« Nous observons une stabilité du nombre d’incidents antisémites dans le monde, même si les agressions physiques sont en baisse », a déclaré le ministre de l’Information, Youli Edelstein, au cours d’une conférence de presse à Jérusalem consacrée à l’antisémitisme dans le monde.

« Le gouvernement va créer une commission ministérielle chargée de la lutte contre l’antisémitisme dans le monde », a précisé le ministre.

Il a ajouté que la principale préoccupation des autorités israéliennes était « la délégitimation d’Israël à travers le monde, ce qui représente une menace stratégique ».

Le président de l’Agence juive, Natan Charansky, a insisté sur l’importance de « la lutte contre les discours antisémites qui se déguisent en critiques légitimes de la politique d’Israël ».

Il a également affirmé que l’Etat d’Israël s’inquiétait de la montée de l’extrême-droite dans certains pays européens, notamment en Allemagne, en Autriche, en Grèce, en Suède et en Hongrie.

Ce rapport annuel est publié à quelques jours de la Journée de la mémoire de la Shoah, le 27 janvier, anniversaire de la libération du camp d’extermination d’Auschwitz par l’Armée rouge.

JERUSALEM, 23 jan 2011 (AFP) –

Aucun commentaire

Poster un commentaire