Le plus vieil homme du monde s’est éteint

Le plus vieil homme du monde s’est éteint

Il s’est éteint 11 mois après avoir célébré sa Bar Mitzvah, qu’il avait célébrée le 27ème jour du mois hébreu d’Elul l’année dernière au Kotel

La cérémonie avait eu lieu au Kotel en présence de sa famille, un siècle après que l’âge où il aurait dû la faire selon la tradition juive. Mais à cette époque, sa mère avait déjà quitté ce monde et son père qui avait été fait prisonnier par l’armée russe impériale, était déjà mort aussi depuis quelques mois.

 Ysraël vivait avec son oncle, et la famille luttait en pleine Première Guerre mondiale pour sa survie. Il travaillait dans une boutique familiale de confection.

M. Kristal était né en Pologne, à Lodz le 15 septembre 1903. De confession juive, il avait survécu à l’Holocauste lors de la Deuxième Guerre mondiale, après avoir été détenu avec sa famille dans le camp de concentration d’Auschwitz. Son épouse Chaya Feige et ses deux enfants avaient été tués. Quand il a été libéré du camp de la mort il ne pesait plus que 37 kilos.

Il a fait son Aliyah en 1950 avec sa deuxième épouse – Batsheva, également survivante – et leur fils. À Haïfa, ils ont ouvert un magasin de bonbons, comme ceux qu’il avait déjà confectionnés pour remercier les Russes qui l’ont libéré du camp de la mort.

La journaliste Sivan Rahav-Meir avait tenu à rencontrer Israël Kristal, âgé de 112 ans, lorsqu’il a été couronné par le Guinness des records comme étant le doyen de l’humanité. Elle voulait avant tout découvrir quel était le secret de sa longévité.

 » Israël Kristal, rescapé d’Auschwitz, vit aujourd’hui à Haïfa. Lors de la cérémonie à laquelle il a assisté entouré de toute sa famille, l’assistance a entonné la chanson ‘Mi HaIsh’, ‘qui est l’homme’, dans laquelle on parle d’une personne qui ‘aime la vie, s’éloigne du mal et de la médisance pour faire le bien, aime la paix et la recherche’. « 

La fille d’Israël Kristal a souligné dans son discours que « c’était la première fois dans les annales de Guinness qu’un Israélien, juif, rescapé de la Shoah, et qui, de surcroît, s’appelle Israël, se voit attribué le titre de l’homme le plus vieux du monde ».

Elle a ajouté : « Mon père représente aujourd’hui de nombreuses personnes. Non pas des centaines ni des milliers mais des millions. Des millions qui n’ont pas eu la chance de survivre à la Shoah et de fonder un foyer et une famille. C’est un acte de survivance qui dure depuis de très longues années et j’appelle cela une victoire ».

Le témoignage de ses descendants, petits-enfants et arrière petits-enfants, est particulièrement touchant.

Affirmant qu’il n’avait jamais admis qu’il avait été une victime, l’un d’entre eux a confié que c’était en lui qu’ils puisaient leurs forces, lorsqu’ils traversaient une crise, saluant sa foi en D. et son optimisme.

Il y a quelques jours, Israël Kristal avait confié à ses proches qu’il ne s’émouvait pas outre mesure d’être ‘le doyen du monde’, considérant comme bien plus important d’être ‘l’homme le plus âgé qui met les Tefilin’. Une de ses petites-filles l’a rappelé : « Il n’y renonce jamais. Même lorsqu’il est fatigué, il se lève vers midi, met les Tefilin, prononce la bénédiction et les range à leur place ».

Huffingtonpost jewishpress

1 commentaire

  1. La volonté d’Hachem !
    La fierté de l’humanité et du peuple Juif !
    Il a réussi une vie complète avec les descendants qu’ils a vu grandir en Israël
    Que sa mémoire repose en paix !

Déposer un commentaire