Orthographe : 26 ans après, la réforme des manuels scolaires

Orthographe : 26 ans après, la réforme des manuels scolaires

3 1

Evidemment le débat s'agite autour de cette simplification très mal vue par les enseignants.

Orthographe : 26 ans après, la réforme entre en vigueur dans les manuels scolaires

Jusqu’à présent, les nouvelles règles n’avaient jamais été appliquées. Bienvenue donc à « ognon, » « nénufar » ou encore « maitresse. »

Tout fout le camp…

 

Orthographe : 26 ans après, la réforme entre en vigueur dans les manuels scolaires

En septembre, ce sont pas moins de 2400 mots qui vont subir un lifting, programmé en 1990 mais jamais réellement appliqué dans les faits depuis maintenant 26 ans. Les accents circonflexes vont ainsi être les premières victimes de cette simplification. Ainsi « s’entraîner » peut aussi s’écrire « s’entrainer » et « paraître » peut s’écrire « paraitre ». Rien de neuf sous le soleil de l’orthographe car cette inscription dans les manuels scolaires pour la prochaine rentrée n’est qu’une stricte application d’une loi déjà ancienne.

Evidemment le débat s’agite autour de cette simplification très mal vue par les enseignants. Pourtant, certains mots comme « nénuphar » ont tout intérêt à être revus. Comme l’explique sur son blog le réseau pour la nouvelle orthographe du français (RENOUVO), l’apparition du « ph » dans ce mot est en fait une erreur datant de 1935. La véritable orthographe comporte bien un « f » depuis des siècles.

De la même façon, l’accent circonflexe retrouve son intérêt, dès lors qu’il est utilisé à bon escient, comme l’expliquait l’académicien Maurice Druon dans le texte de la réforme. ‘Il est apparu au Conseil supérieur qu’il convenait de conserver l’accent circonflexe sur la lettre a, e et o, mais qu’il ne serait plus obligatoire sur les lettres i et u, sauf dans les quelques cas où il est utile : la terminaison verbale du passé simple et du subjonctif imparfait et plus-que-parfait, et dans quelques cas d’homographie comme jeûne, mûr et sûr. » Ouf, l’orthographe est sauvée…

Publié le


Source : atlantico.fr

3 COMMENTS

  1. C’est vraiment terrible, horrible et catastrophique. Le nivellement par le bas permet toujours à certains « autres » de prendre le pouvoir et l’on peut déjà percevoir de qui il s’agit… La langue française était le lien qui me retenait à ce temps et à ce pays, s’il n’y a plus cela il n’y a plus qu’à partir….

  2. J’aime tous les accents, le circonflexe et tous les autres car ils donnent du relief à la langue française.
    Le nivellement par le bas, est-ce vraiment le moyen de former des générations qui compteront les « cultivés » et les « autres »? Bientôt (avec accent circonflexe) le français que j’ai appris dans mon enfance fera figure de « vieux français » qu’on étudiera dans les universités presque comme le français du Moyen-Âge.

Leave a Reply